•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’attrait de l’arrière-pays fait bondir les appels à l'aide en Colombie-Britannique

Des secouristes en ski et portant des sacs à dos sont à l'arrêt dans une montagne aux arbres enneigés.

Des équipes de North Shore Rescue à la recherche de deux hommes portés disparus à la mi-mars à West Vancouver.

Photo : North Shore Rescue/Facebook

Radio-Canada

Le ministère de la Sécurité publique et l'agence de gestion des urgences met en garde les amateurs de l’arrière-pays en Colombie-Britannique de prendre suffisamment de précautions avant de s’aventurer en montagne.

Ils rappellent que les équipes de recherche et de sauvetage ont été déployées 1959 fois depuis avril 2020 et que 10 personnes sont mortes ensevelies par des avalanches au cours de cette période dans la province.

Les équipes étaient déployées 1500 fois en moyenne les années précédentes.

Le ministre Mike Farnworth précise que les équipes de bénévoles se retrouvent souvent dans des situations dangereuses, notamment par mauvais temps. Leur travail est d’autant plus difficile, que de plus en plus de gens partent en montagne pour s’éloigner des restrictions liées à la COVID-19.

D’après l’Association de recherche et sauvetage en Colombie-Britannique, Chris Kelly, les 79 équipes de secouristes qui répondent aux appels d'urgence ont été poussées à la limite de leur capacité pendant la pandémie.

Soyez certain d’être préparé. Ayez un plan et du matériel adéquat. Apprenez à vous en servir et suivez des formations.

Une citation de :Chris Kelly, Association de recherche et de sauvetage

La secrétaire parlementaire à la sécurité aux urgences, Jennifer Rice, demande aux gens d’informer leurs proches avant de partir en forêt, même pour ce qui semble être un court déplacement. Il faut notamment apporter du matériel pour passer la nuit, en cas de mésaventure.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !