•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs plages de vaccination ne trouvent pas preneur à Montréal

Des travailleurs de la santé vaccinent au Palais des Congrès de Montréal.

Radio-Canada a pu recenser sept plages horaires disponibles samedi après-midi au Palais des congrès et 52 autres plages disponibles dimanche.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Au moment où la troisième vague, propulsée par les variants, poursuit sa progression au Québec, la vaccination semble perdre son élan à Montréal, où une soixantaine de plages horaires sont libres samedi et dimanche. Devant cette situation, des voix s'élèvent pour que la campagne soit élargie dès maintenant à d'autres groupes.

À Montréal, de nombreux rendez-vous pour les 60 ans et plus peinent à trouver preneur pour les prochains jours. Si le Stade olympique affichait complet samedi, Radio-Canada a pu recenser 7 plages horaires disponibles au Palais des congrès. Pour dimanche, ce nombre s'élève à 52 au moment où ces lignes ont été écrites.

Selon Robert Miranda, porte-parole au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec, une proportion importante de cette population [les 60 ans et plus] est vaccinée ou en attente de son rendez-vous, il est donc normal que l’intérêt pour la prise de rendez-vous faiblisse.

Couverture vaccinale à Montréal

Le taux de couverture vaccinale est de 21 % à Montréal. Plus précisément, le taux de vaccination est de :

  • 85 % chez les plus de 80 ans
  • 84 % chez les 75-79 ans
  • 81 % chez les 70-74 ans
  • 70 % chez les 65-69 ans
  • 59 % chez les 60-64 ans

Chez les Montréalais de plus de 60 ans, 107 359 personnes ne sont pas vaccinées ou ne sont pas en attente de leur rendez-vous, soit une personne sur trois, selon les chiffres fournis par le MSSS. Pour passer au groupe prioritaire suivant, le ministère attend que 75 % d'un groupe ait reçu sa première dose ou pris un rendez-vous.

M. Miranda précise que le MSSS suit de près la situation. Les rendez-vous seront éventuellement ouverts à de nouveaux groupes prioritaires, afin de combler tous les rendez-vous, écrit-il.

Les prochains groupes sur la liste de la vaccination : le personnel des cliniques privées et les adultes de 60 ans et moins qui souffrent d'une maladie chronique.

Élargissement demandé

Anne-Sophie Tétreault, maman d'une jeune femme de 20 ans atteinte de la sclérose en plaques, réclame l'élargissement immédiat des groupes vaccinés.

C'est scandaleux de ne pas ouvrir; je pense qu'il faut être plus pragmatique que dogmatique et en ce moment, je me désole qu'il y ait des doses, des places de vaccination, qui sont disponibles et qui sont gaspillées et dont elle ne peut pas profiter.

Une citation de :Anne-Sophie Tétreault

Un avis partagé par le Dr François Marquis, chef de service aux soins intensifs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. S'il y a des places de disponibles, on pourrait faire des listes parallèles de patients un peu en stand by comme dans les aéroports, a-t-il suggéré, en entrevue à ICI RDI.

On pourrait aussi ouvrir la vaccination à tout le monde, en s'assurant qu'il y a une priorité, que si quelqu'un dans le groupe cible appelle, il va passer en premier.

C'est peut-être le temps d'ouvrir à tout le monde et de dire "allez-y, foncez!"

Une citation de :Dr François Marquis, chef de service aux soins intensifs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Mais l'experte en santé publique, Roxanne Borges Da Silva, est plus prudente. Les places non utilisées, ça dépend du nombre de doses, du nombre de places disponibles. Je pense qu'il y a peut-être un problème de communication. Ça va tellement vite, du moins à Montréal, qu'on ne savait plus si on était rendu aux 65 ans ou aux 60 ans.

C'est aussi ce que pense le virologue Benoît Barbeau. Tout dépend évidemment des doses que vous recevez et je crois qu'en ce moment, on n'a pas un nombre nécessaire de doses pour accélérer la cadence, estime-t-il.

Cela pourrait toutefois changer très rapidement, car Québec vient de recevoir 339 600 doses d'AstraZeneca, ce qui porte à 504 158 le nombre de doses disponibles.

D'après les informations de Yessica Chavez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !