•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Célébrations « sobres » pour Pâques dans les églises du Bas-Saint-Laurent

Des résidents craignent pour la stabilité du clocher de l'église Saint-Patrice, à Rivière-du-Loup.

L'église de Saint-Patrice, à Rivière-du-Loup, n'acceptera pas de fidèles pour éviter la propagation des variants (archives).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Les messes pour Pâques seront « sobres » par respect des mesures sanitaires en vigueur dans la zone rouge, estiment les autorités ecclésiastiques de la région, alors que les églises de Rivière-du-Loup fermeront leurs portes en raison des nombreux cas de variants.

L’évêque du diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, Mgr Pierre Goudreault, a confirmé que les églises de Rivière-du-Loup ne recevraient pas de croyants dimanche pour éviter d’être un vecteur de transmission dans cette région, durement touchée par les cas de variants de la COVID-19.

C’est une décision locale qui a été prise dans le but de respecter le contexte qui est plus délicat avec les éclosions de variants, a indiqué Mgr Goudreault, précisant toutefois qu’une messe sera célébrée et télédiffusée à la paroisse Saint-Patrice.

Autrement, les célébrations seront plutôt sobres dans les autres églises aux dires de Mgr Goudreault.

Ce dernier rappelle que les lieux de culte sont limités à un maximum de 250 personnes en vertu des règles de la santé publique.

Mais la plupart des églises n’arrivent pas à accueillir un si grand nombre de personnes, note Mgr Goudreault.

À titre d’exemple, la cathédrale de La Pocatière peut maintenant contenir 125 personnes plutôt que les 600 qui peuvent habituellement y être.

Le nouvel évêque de la paroisse de Sainte-Anne-de-Lapocatière, Pierre Goudreault, souriant.

L'évêque du diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, Mgr Pierre Goudreault.

Photo : Facebook - Pierre Goudreault

À Rimouski

L'archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin, est du même avis quant à la sécurité des églises pendant la période pascale.

À l'église Saint-Pie X de Rimouski, ce seront 130 fidèles qui pourront assister à la messe de Pâques tout en respectant la distanciation physique.

Mgr Grondin croit toutefois que des gens hésiteront à se rendre à l’église pour Pâques malgré les mesures sanitaires.

On sent quand même une réticence parce que plusieurs n’ont pas été vaccinés, observe-t-il.

Mgr Grondin

L'archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin (archives).

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Plusieurs mesures à respecter

D’autres mesures sont également en vigueur à l’intérieur des églises de la région : les déplacements y sont limités, le port du masque de procédure est obligatoire, le lavage des mains à l’entrée également et les chants sont annulés. Dans le cadre des célébrations de Pâques, le petit feu de la veillée pascale est également annulé cette année.

Il a des gestes qui sont un peu simplifiés, mais, dans l’ensemble, on arrive assez bien à célébrer le sens de Pâques, croit Mgr Goudreault. Les gens sont très heureux d’autant plus que l’année dernière, on était dans le grand confinement et on n’avait pas eu accès à ces célébrations.

L’évêque se dit par ailleurs comprendre la déception des familles alors que les rassemblements privés sont toujours interdits dans la région. À son avis, ce sont les grands espaces des lieux de culte qui ont motivé le choix de la santé publique nationale.

Dans une maison, on se réunit dans la salle à manger ou dans le salon, on est très proches et la distanciation de deux mètres peut devenir difficile, note-t-il.

Sur une note d’espoir, Mgr Goudreault invite les gens à voir la fête de Pâques comme un moment marqué par une nouvelle espérance et une confiance envers les lendemains meilleurs en lien avec la pandémie.

Avec les informations de Michel-Félix Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !