•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne multilingue pour inciter la population de Toronto à se faire vacciner

Un homme qui en accompagne un autre plus âgé passe devant l'enseigne qui indique comment se rendre au centre de vaccination.

Les personnes de 60 ans est plus peuvent maintenant se faire vacciner dans les cliniques de masse gérées par la Ville de Toronto.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

La Ville de Toronto lance une campagne de sensibilisation en plusieurs langues pour encourager la population à aller se faire vacciner contre la COVID-19.

Les messages publicitaires commenceront à être diffusés la semaine prochaine, en anglais et en français, mais aussi en bengali, cantonais, farsi, italien, coréen, mandarin, portugais, russe, espagnol, tamoul et ourdou.

Une affiche qui dit : À ton tour, Toronto. Faisons-nous vacciner! Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les messages seront diffusés dans plusieurs langues, dont le français.

Photo : Ville de Toronto

Ces publicités apparaîtront dans des médias ethniques et communautaires, à l’écrit et à la radio, la télévision et sur le web. La Ville indique que 75 médias vont participer à cette campagne.

Depuis vendredi, les gens de 60 ans et plus (ou qui auront 60 ans en 2021) sont admissibles à la vaccination dans les cliniques d’immunisation de masse gérées par la Ville de Toronto.

Les personnes de 50 ans et plus qui habitent dans des quartiers jugés à haut risque peuvent aussi se faire vacciner dans certains hôpitaux de la ville, dont Michael Garron et Humber River. Une liste de codes postaux prioritaires a été établie et comprend des quartiers comme Cabbagetown, des sections d'Etobicoke et du nord-ouest, entre autres.

Plusieurs autres groupes de population, comme les résidents de refuges pour sans-abri et les Autochtones adultes et certains travailleurs de la santé sont prioritaires pour la vaccination en ce moment.

Par ailleurs, dans les pharmacies participantes, le vaccin AstraZeneca-Oxford est maintenant offert aux personnes de 55 ans et plus.

La Ville dit avoir administré 565 055 doses de vaccins contre la COVID-19 jusqu’à présent.

Le maire de Toronto, John Tory, a répété samedi matin qu’il est crucial d’accélérer les efforts de vaccinations. On doit aussi trouver des moyens de vacciner les gens sur leurs lieux de travail, là où le virus a plus de risque de se propager, et dans certains quartiers.

Je demande aux proches des personnes âgées, en particulier, d’appeler les proches et de leur demander s’ils ont besoin d’aide pour s’inscrire et aller se faire vacciner.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !