•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La circulation reprend son cours normal dans le canal de Suez

Des navires voguent sur le canal de Suez et passent sous un pont.

Au total, 422 navires ont été bloqués pendant six jours par l'échouement du navire Ever Given.

Photo : Reuters / Aimee Ford/U.S. Navy/Sophie A. Pinkham

Radio-Canada

Les 61 derniers navires bloqués depuis plus d'une semaine par l'échouement d'un porte-conteneurs dans le canal de Suez ont finalement pu traverser le chenal samedi, a déclaré l'Autorité du canal de Suez (ACS).

L'ensemble des navires en attente dans le canal depuis l'échouement du porte-conteneurs panaméen Ever Given ont traversé l'isthme de Suez, selon un communiqué citant le président de l'ACS, Ossama Rabie.

Au total, 422 navires ont été bloqués pendant six jours par l'échouement de l'Ever Given, qui a été dégagé lundi.

Ce porte-conteneurs de plus de 220 000 tonnes et de 400 mètres de long a été coincé dans le sud du canal, à quelques kilomètres de la ville de Suez, bloquant cette voie stratégique qui voit passer environ 10 % du commerce maritime international, selon des experts.

Le navire battant pavillon panaméen et exploité par l'armateur taïwanais Evergreen Marine Corporation, a été remis à flot le 29 mars.

Il a été remorqué vers le Grand Lac Amer au milieu du canal de Suez et la circulation a repris le soir même entre la Méditerranée et la mer Rouge.

Quelque 200 hommes des équipes techniques du canal, aidés par une société néerlandaise spécialisée dans le sauvetage de navires en détresse, étaient à l’œuvre pour renflouer le bateau.

Une image satellite du porte-conteneurs Ever Given bloqué dans le canal de Suez.

Une image satellite du porte-conteneurs «Ever Given» qui a bloqué le canal de Suez pendant près d'une semaine.

Photo : Reuters / MAXAR TECHNOLOGIES

L'Autorité du canal de Suez a ouvert une enquête sur les causes de l'incident, dont les résultats devraient être rendus publics dans les jours qui viennent, a déclaré Ossama Rabie vendredi soir à la chaîne privée égyptienne MBC Maser.

Les conditions météo extrêmes – vents violents et tempêtes de sable – avaient d'abord été mises en cause dans l’échouement, puis le président de l'Autorité du canal de Suez a évoqué la possibilité d'erreurs humaines ou techniques.

La valeur totale des cargaisons bloquées à cause de cet incident est évaluée entre 3 et 9 milliards de dollars. Cela a également provoqué une flambée passagère des prix du pétrole.

Selon l'Autorité du canal de Suez, l'Égypte a perdu entre 12 et 15 millions de dollars par jour de fermeture du canal, emprunté par 19 000 navires en 2020, soit une moyenne de 51,5 navires par jour.

Figurant parmi ses principales sources de revenus, le passage a rapporté environ 5,7 milliards de dollars au Caire en 2019-2020.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !