•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Phœnix de Sherbrooke retourne sur la glace

Des joueurs sur la glace du Palais des sports

Le Phœnix de Sherbrooke peut sortir de son isolement préventif et retourner sur la glace. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Phœnix de Sherbrooke peut sortir de son isolement préventif et retourner sur la glace. L’équipe a manqué ses deux derniers matchs en raison d’un cas de COVID-19 détecté chez un membre de son personnel. L’enquête de la santé publique conclut maintenant que ce résultat positif est considéré comme un cas isolé.

 On a eu un cas dans l’entourage de l’équipe en début de semaine. On n’a pas pris de chance. On a averti la ligue, averti la santé publique. Après les enquêtes de la santé publique de l’Estrie et nos tests négatifs, on a pu sortir de l’hôtel et recommencer, dans les prochains jours, à s’entraîner explique Stéphane Julien, entraîneur-chef et directeur général du Phœnix de Sherbrooke.

Il constate aussi que cet isolement n’a pas trop affecté le moral de l’équipe.

Même si on vit des émotions cette année [...], je trouve les jeunes très résilients là-dedans. On a passé les trois derniers jours à l’hôtel, et puis il y a quand même une bonne complicité entre les joueurs. Je crois que ça va nous faire grandir avant les séries.

Une citation de :Stéphane Julien, entraîneur-chef et directeur général du Phœnix de Sherbrooke

Même s’il y a des embûches là-dedans, je crois qu’ils sont heureux de pouvoir joueur au hockey cette année, ajoute-t-il.

Il souligne également que le membre du personnel qui a contracté la COVID-19 va très bien, et pourra sûrement recommencer ses activités la semaine prochaine, après sa période d’isolement.

L’équipe a manqué les deux derniers matchs de la saison. Elle commencera donc à s’entraîner dès samedi pour les séries éliminatoires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !