•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quinze médecins plaident pour des mesures robustes partout au Québec

Des passants avec leur masque.

Une quinzaine de médecins en santé publique demandent à Québec de confiner la province pour faire face aux variants de la troisième vague.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Radio-Canada

Après l’appel du groupe médical COVID-STOP, c’est maintenant une quinzaine de médecins en santé publique qui demandent à Québec de resserrer les mesures sanitaires partout dans la province pour faire face aux variants de la troisième vague.

Dans une lettre obtenue par Radio-Canada, ces médecins préviennent que la nature de ces variants pourrait faire augmenter le nombre de cas très rapidement et que la gravité de ces cas entraînera des hospitalisations prolongées aux soins intensifs et des décès évitables, notamment chez des personnes relativement jeunes.

Afin de prévenir cette mortalité évitable, le groupe réclame la mise en place de mesures visant à limiter les contacts sociaux dans toute la population, l’isolement rapide des cas et le traçage de leurs contacts.

Selon ces médecins en santé publique, toute possibilité de rassemblement devrait être interdite. Il est trop tôt pour le faire maintenant. Il me semble que c'est un risque qui est trop grand, a expliqué en entrevue la Dre Sarah-Amélie Mercure, une des signataires de la lettre.

Les spécialistes affirment que les mesures annoncées mercredi par Québec et concernant certaines régions seulement ne seront pas suffisantes pour éviter les conséquences liées aux variants de la COVID-19, plus contagieux et plus virulents que la souche originale.

Cette démarche, écrivent-ils, doit impérativement être accompagnée de mesures robustes de mitigation des effets collatéraux s’adressant à l’ensemble de la population et s’adaptant tout particulièrement aux communautés et aux personnes les plus fragilisées par la pandémie.

Ils ajoutent que tout retard dans le déploiement d’une telle stratégie pourrait entraîner des délais dans notre sortie de crise sanitaire, en plus d’induire des conséquences prévisibles en matière de morbidité et de mortalité évitables.

Le collectif COVID-STOP a pour sa part demandé au gouvernement, vendredi matin, de reproduire dans la métropole et ses banlieues les mesures annoncées pour les villes de Québec, Lévis et Gatineau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !