•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le lithium de La Motte à l’essai pour créer une nouvelle batterie performante

Deux grandes affiches du projet minier Authier, de la compagnie Sayona Mining, plantées dans la terre sur un terrain boisé.

Le projet minier de l'entreprise Sayona Mining devrait être situé à environ 150 mètres de l'esker, à La Motte, en Abitibi (archives).

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Martin Guindon

Sayona Québec s’associe à Novonix Limited afin d’évaluer la possibilité de produire des batteries avec de l’hydroxyde de lithium pur à 99,97%.

Ce nouveau partenaire utilisera pour ses essais des échantillons d’hydroxyde de lithium produits par la firme australienne ICS à partir du lithium extrait au projet Authier de Sayona, à La Motte.

Novonix effectue des travaux de recherche afin de développer des cellules de batteries lithium-ion plus performantes destinées au marché nord-américain de véhicules électriques. Les essais seront effectués à ses laboratoires de la Nouvelle-Écosse.

Selon le directeur général de Sayona Mining, Brett Lynch, ces nouvelles analyses viendront étayer l’habilité de son entreprise à produire une énergie propre de façon rentable avec un produit de qualité qui conviendra aux grands producteurs de véhicules électriques.

Le projet Authier est toujours dans son processus d’évaluation environnementale, qui doit mener à des audiences publiques devant le BAPE. Sayona ne détient toujours pas les autorisations gouvernementales nécessaires pour aller de l’avant.

North American Lithium

Par ailleurs, Sayona Québec est toujours sur les rangs pour acquérir la mine North American Lithium à La Corne.

La Cour supérieure vient de prolonger jusqu’au 30 avril la protection de cette dernière en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !