•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les restaurateurs de Québec invités à exprimer leur ras-le-bol

Jocelyne Veillette pose devant des plateaux de nourriture emballée sous vide.

Jocelyne Veillette compte exposer ses surplus de nourriture à l’extérieur de son restaurant de la rue Saint-Jean cet après-midi.

Photo : Radio-Canada / Raymond Routhier

Une restauratrice de Québec souhaite que tous les propriétaires de restaurants de la capitale sortent leurs surplus de nourriture à l’extérieur de leurs établissements afin de dénoncer le court délai qui leur a été donné pour fermer une fois de plus leurs salles à manger.

Bien des restaurants, qui étaient ouverts depuis quelques semaines seulement, avaient un carnet de réservations complet pour la longue fin de semaine de Pâques.

L’annonce de la fermeture des restaurants de Québec et Lévis, mercredi, à 24 heures d’avis, ne passe pas. La propriétaire du café Le Hobbit, Jocelyne Veillette, aurait souhaité que le gouvernement du Québec leur laisse un délai plus raisonnable. 

Moi, ce que je déplore surtout, c'est juste d'être un peu plus à notre écoute et de nous donner un peu de temps de réaction. Nos frigos sont remplis. Il y a des choses qui se récupèrent plus ou moins bien. 24 heures d'avis, c'est assez difficile à encaisser, a-t-elle expliqué au micro de l’émission Première Heure.

Geste d'éclat demandé

Jocelyne Veillette a donc contacté d’autres restaurateurs de Québec pour leur demander de sortir leurs surplus de nourriture devant leur entreprise. L’objectif est de montrer les conséquences d’imposer des fermetures aussi rapidement.

On a décidé de sortir dehors. J'ai demandé à tous les restaurateurs de sortir leurs denrées dehors pour manifester et sensibiliser tant le gouvernement que la population. On n'y arrive pas avec si peu de délai, martèle Jocelyne Veillette.

Elle craint maintenant pour l’avenir de son entreprise et se dit inquiète pour ses employés, qu’elle doit à nouveau mettre à pied.

Ouverture hâtive

La propriétaire du café Le Hobbit croit qu’il aurait été préférable d’attendre un mois de plus avant de permettre la réouverture des restaurants. 

Elle croit que cela aurait pu permettre de ralentir la hausse fulgurante des cas de COVID-19 et ainsi éviter de nouvelles fermetures de salles à manger.

Jocelyne Veillette n’est pas convaincue que les restaurants de la région de Québec vont pouvoir rouvrir le 12 avril, comme l’a annoncé François Legault.

Le dix jours, j'y crois plus ou moins. La dernière fois, on nous avait dit 28 jours et ça a duré six mois. J'implore chaque citoyen à respecter les directives sanitaires pour que tout ça s'arrête, lance-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !