•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Pallister n’a pas l’intention de se retirer malgré une popularité en chute

Brian Pallister en gros plan et de profil.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister dit vouloir encore se concentrer sur le travail pour lequel il a été élu, et surtout continuer à aider les Manitobains en pleine pandémie.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Le premier ministre Brian Pallister affirme qu'il n'a pas l'intention de se retirer de ses fonctions malgré sa cote de popularité en chute selon un sondage.

En effet, près de deux tiers des Manitobains interrogés ont déclaré qu’ils désapprouvent le leadership du premier ministre. Près de la moitié des personnes sondées ont dit qu’ils trouvent fortement mauvais son leadership.

Par ailleurs, le tiers des personnes qui disent avoir voté pour les progressistes-conservateurs aux élections de 2019 critiquent la gestion de Brian Pallister. 

Interrogé jeudi, lors d'une conférence de presse sans rapport, pour savoir s'il envisagerait de se retirer pour le bien de son parti, Pallister a répondu qu'il continuerait à faire le travail pour lequel il a été élu. 

J'ai fait face à de fortes critiques dans tous les aspects de ma vie tout au long de ma vie et cela ne change pas ma concentration, dit-il, ajoutant qu'il ne pense pas aux sondages entre les élections. 

Je me concentre sur le travail pour lequel je suis élu, et le travail pour lequel j'ai été élu était de rendre cette province plus forte, de redresser ses finances, de réparer ses services, de reconstruire son économie, poursuit M. Pallister.

Le premier ministre a aussi indiqué qu'il continuerait à se concentrer à se battre pour aider les Manitobains à traverser la pandémie. 

Nous ne sommes pas encore sortis du bois avec la COVID-19, rappelle-t-il. 

À la question de savoir si cela signifiait qu'il prévoyait de se retirer une fois la pandémie terminée, M. Pallister répond : Eh bien, il pourrait y avoir une autre pandémie. Qui sait ?

Par ailleurs, le sondage de Probe Research souligne une avance de 6 % du Nouveau Parti démocratique (NPD) sur le Parti progressiste-conservateur au plan provincial.

Méthodologie

Le sondage Probe Research a été réalisé en ligne entre le 10 et le 26 mars 2021 en utilisant un échantillon représentatif aléatoire de 1000 adultes du Manitoba choisis de différentes façons, dont 250 sont membres du panel en ligne de Probe Research. La marge d’erreur est de plus ou moins 3,1 %.

Avec les informations de Sarah Petz

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !