•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cultiver sa santé mentale grâce aux plantes

Des plantes et des outils de jardinage sur une table à l'extérieur.

Selon les adeptes de l'hortithérapie, plusieurs plantes permettraient d'améliorer la santé mentale. C'est entre autres le cas de la lavande, de la sauge et du romarin.

Photo : Radio-Canada / Justine Beaulieu-Poudrier

Justine Beaulieu Poudrier

L'arrivée du printemps marque une année complète de distanciation ou de confinement, ce qui peut être lourd pour le corps et l’esprit. L’horticultrice thérapeutique Alyssa Dawn Hall, croit que le secret du bonheur pourrait se trouver dans notre jardin.

Alyssa Dawn Hall dans son jardin.

La cour arrière de l’horticultrice thérapeutique Alyssa Dawn Hall est une véritable oasis urbaine où se côtoie une variété de plantes et d’arbres en fleur.

Photo : Radio-Canada / Justine Beaulieu-Poudrier

« Les humains ont une connexion avec la nature depuis longtemps. Nous avons des jardins à côté de la maison depuis plusieurs générations. C’est pourquoi nous avons cette envie d’avoir des plantes autour de nous. On le voit, dans la dernière année, avec la pandémie. »

— Une citation de  Alyssa Dawn Hall, horticultrice thérapeutique

L’hortithérapie : les plantes pour le mieux-être

Alyssa Dawn Hall pratique l’hortithérapie, une discipline encore méconnue qui prend racine dans les traditions ancestrales. Elle travaille avec les gens pour les aider à améliorer leur bien-être physique et mental, par le biais des plantes et du jardinage.

Elle soutient que la recherche courante confirme d’ailleurs les effets bénéfiques qu’elle observe chez ses clients. « La science a maintenant les preuves que les plantes améliorent le bien-être », dit-elle.

Elle rappelle tout de même que nos ancêtres connaissaient déjà bien ce secret: « Ce sont des choses que nous savions de nos grand-mères, que juste d’être dans le jardin, [...] ça procure du bonheur ». Elle avance même qu’une simple photo d’un paysage ou d’une forêt pourrait avoir un impact positif sur la santé mentale.

Cinq végétaux et leurs bienfaits sur la santé mentale

Il existe de nombreuses plantes et herbes aromatiques que nous pouvons faire pousser chez nous, ou nous procurer dans les épiceries, les marchés ou chez les détaillants de produits naturels, sous forme d’huiles essentielles, par exemple.

La lavande

Qu’elle soit séchée ou sous forme d’huile essentielle, la lavande et son parfum prononcé aident à atteindre un sommeil plus profond, affirme Alyssa Dawn Hall. Elle aurait un effet relaxant et soulagerait même les douleurs physiques.

Un bouquet de lavande séchée entouré de verdure.

Selon Alyssa Dawn Hall, la lavande aiderait à relaxer et à atteindre un sommeil plus profond.

Photo : Radio-Canada / Justine Beaulieu-Poudrier

La menthe

La menthe servirait à revivifier notre corps et notre esprit: « Si tu as une plante de la menthe, tu peux frotter les feuilles ou la couper pour la sentir ou la mettre dans un verre d’eau pour une boisson, et ça élève l’énergie », propose Alyssa Dawn Hall.

Le pin

Lors d’une promenade en forêt, les aérosols du pin entrent dans nos poumons et dans nos articulations pour nous donner des effets physiologiques relaxants qui favorisent la santé mentale , explique l’horticultrice thérapeutique. « Le pin, c’est comme un médecin gratuit que la forêt nous donne », poursuit-elle.

L'horticultrice Alyssa Dawn Hall sent un plant de romarin.

Le romarin aurait des effets antistress, selon Alyssa Dawn Hall.

Photo : Radio-Canada / Justine Beaulieu-Poudrier

Le romarin

Cette herbe aux arômes robustes aiderait à revitaliser les sens, selon Alyssa Dawn Hall. On peut s’en servir en cuisine, mais on peut aussi avoir un petit morceau dans un vase, dans la maison, pour pouvoir interagir avec , explique Hall. On peut toucher les feuilles, les manger, couper la plante, sentir sa tige. Il est également possible de trouver ses huiles essentielles en pharmacie ou dans les magasins naturels.

La sauge

« Les feuilles de sauge sont très douces. On peut les toucher. C’est comme une méditation », soutient Alyssa Dawn Hall. Parfois utilisée en cuisine, elle aiderait à rehausser l’énergie et à améliorer les pensées. « La sauge, c’est quelque chose que ma grand-mère nous a toujours dit de manger, pour aider à améliorer notre mémoire », se souvient l'horticultrice. « Maintenant, la recherche scientifique nous donne la preuve qu’elle savait de quoi elle parlait! »

De la sauge sur une table extérieure.

La sauge aiderait à préserver une bonne mémoire, selon l'horticultrice thérapeutique Alyssa Dawn Hall.

Photo : Radio-Canada / Justine Beaulieu-Poudrier

Semer la première graine

« Même si le monde des plantes est nouveau pour vous, il ne faut pas être gêné de commencer », rappelle Alyssa Dawn Hall.

« Juste un petit pot de menthe ou de basilic dans une fenêtre peut être une première étape pour commencer à interagir avec les plantes. Vous pouvez aussi contempler les plantes d’un jardin de votre quartier, ou toucher les feuilles d’un arbre lors d’une promenade en forêt », propose-t-elle.

Selon l’horticultrice thérapeutique, il n’y aurait pas de règles à suivre: « Il faut seulement prendre le temps d’observer, de respirer, et d’apprécier la nature autour de nous! ».

Une main touche une plante verte dans un jardin.

Le fait de toucher les plantes pourrait avoir des bienfaits sur la santé psychologique

Photo : Radio-Canada / Justine Beaulieu-Poudrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !