•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pharmacies du Grand Vancouver débordées par la vaccination des 55 à 65 ans

Des gens qui font la file pour entrer au Shoppers.

Les gens font la file pour recevoir leur vaccin contre la COVID-19 dans cette pharmacie de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Raluca Tomulescu

De nombreuses pharmacies ont connu une affluence inégalée mercredi pour l'immunisation des personnes âgées de 55 à 65 ans par le vaccin d'AstraZeneca contre la COVID-19. Le gouvernement britanno-colombien a lancé cette étape de la vaccination mardi.

Malgré la suspension de l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca pour les personnes âgées de 55 ans et moins, les Britanno-Colombiens de la région du Grand Vancouver se sont rués dans les pharmacies pour recevoir leur vaccin anti-COVID.

Dès l’annonce de l’immunisation de ce groupe d’âge, les quelque 150 pharmacies choisies à travers la grande région de Vancouver ont vu leurs carnets de rendez-vous remplis.

La pharmacie London Drugs a rapidement indiqué que tous ses établissements qui font partie de la liste de la santé publique n'avaient plus de place.

Écouler les doses avant expiration

Le ministre de la Santé, Adrian Dix, a balayé du revers de la main les critiques concernant le déroulement de cette étape de la campagne de vaccination. Certaines pharmacies disent avoir été prises au dépourvu par l'annonce du gouvernement, créant de la confusion autour de la distribution des doses du vaccin d'AstraZeneca.

Seulement 13 500 doses de ce vaccin sont entre les mains des pharmaciens.

Il s'agit d'une quantité relativement petite de vaccins qu’il faut écouler immédiatement, soutient le ministre de la Santé. Par conséquent, il y a un nombre limité de rendez-vous, ajoute-t-il.

Évidemment, quand nous recevrons plus [de doses], nous en administrerons davantage.

Une citation de :Adrian Dix, ministre de la Santé de la C.-B.

Le gouvernement s'attend à recevoir 43 000 doses supplémentaires vendredi.

Adrian Dix se félicite du fait que la province a immunisé environ 15,5 % des Britanno-Colombiens admissibles jusqu'à maintenant. Ce qui est très bien, dit-il.

Sur le terrain, plusieurs pharmaciens ne s’estiment néanmoins pas prêts à accueillir un tel afflux de personnes.

Pour la présidente de l’Association des pharmacies de la Colombie-Britannique, Annette Robinson, les pharmacies étaient préparées à la vaccination contre la COVID-19 étant donné qu’elles viennent de terminer l’immunisation contre la grippe.

Dorénavant, 112 pharmacies de la province autorisent les réservations en ligne pour prendre rendez-vous. Jusqu'à présent, le vaccin d’AstraZeneca était réservé aux travailleurs à risque, avant le déploiement en fonction de l'âge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !