•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaétan Lelièvre se retire de la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie

L'ex-député et ministre péquiste Gaétan Lelièvre.

L'ex-député et ministre péquiste Gaétan Lelièvre

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Radio-Canada

Ancien député de Gaspé et ancien ministre du Développement régional, Gaétan Lelièvre démissionne de la présidence du conseil d'administration de la société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

M. Lelièvre explique avoir découvert récemment qu'une disposition de la loi sur le ministère exécutif l'empêchait, comme président, de s'exprimer publiquement sur des dossiers de nature politique.

Engagé depuis plus de 35 ans dans le développement de la Gaspésie, l’ancien député a choisi de conserver son droit de parole. Sa démission est effective depuis le 23 mars dernier.

Gaétan Lelièvre ajoute qu’il préfère demeurer investi dans les dossiers régionaux. Il estime qu’il pourra ainsi mieux servir sa région.

Créée, il y a exactement un an, la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie a pour mandat d'assurer la gestion et les opérations courantes des quatre ports transférés par Ottawa au gouvernement du Québec, soit Gros-Cacouna, Rimouski, Matane et Gaspé.

Depuis son départ de la vie politique, M. Lelièvre est devenu consultant et travaille sur différents dossiers privés et publics. Ça voulait dire des contraintes majeures dans mon emploi. Je suis président du conseil d’administration de l’Espace René-Lévesque et on a affaire à différents ministères , illustre le président démissionnaire.

Gaétan Lelièvre se dit en accord avec les règles déontologiques. Il s’interroge toutefois sur les exigences imposées par la loi. C’est la même exigence, dit-il, pour un président bénévole comme moi que pour le président d’Hydro-Québec.

Gaétan Lelièvre avait été nommé représentant du ministère de l'Économie et de l’Innovation par le ministre Pierre Fitzgibbon, en juin dernier, puis élu au poste de président de l'organisme.

La PDG de la Société, Anne Dupéré, dont la nomination avait justement été annoncée en septembre dernier par M. Lelièvre, se dit attristée du départ d’un homme avec qui elle a bien aimé travailler au cours de la dernière année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !