•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook lance des outils pour mieux contrôler son fil d’actualité

Le logo de Facebook s'affiche sur l'écran d'un téléphone.

Facebook offre l'option à ses utilisateurs et utilisatrices de restreindre à des pages et à des personnes les commentaires sous leurs publications.

Photo : AFP/Getty Images / ALASTAIR PIKE

Radio-Canada

Facebook permettra à ses adeptes de personnaliser leur fil d'actualité et de leur donner davantage de contrôle sur les personnes pouvant commenter leurs publications, selon ce qu’a annoncé mercredi le géant des réseaux sociaux.

L'entreprise californienne propose un nouveau filtre qui permettra aux utilisateurs et utilisatrices de passer d'un classement de leur fil d’actualité par algorithmes à un autre par publications chronologiques.

Les internautes auront également accès à une nouvelle fonction de gestion des commentaires sous leurs publications, leur offrant la possibilité de restreindre les interactions à des personnes précises ou encore à des pages, selon ce qu’a indiqué Facebook dans un billet de blogue.

Deux écrans de téléphone Android qui montrent la nouvelle fonction de restriction des commentaires sur les publications sur Facebook. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le réseau social Facebook permet désormais aux internautes de choisir qui peut commenter leurs publications.

Photo : Courtoisie Facebook

Avec cet ajout, le réseau social souhaite limiter les interactions potentiellement indésirables.

Une réponse aux accusations de polarisation?

Ces changements interviennent alors que le géant californien est montré du doigt pour avoir amplifié les discours haineux et la désinformation à l'échelle mondiale sur ses différentes plateformes.

Par ailleurs, Nick Clegg, vice-président des affaires mondiales de Facebook, a affirmé mercredi dans un message publié sur Medium que les algorithmes de l'entreprise ne conduisent pas à la polarisation.

« La réalité est qu'il n'est pas dans l'intérêt de Facebook, financièrement ou sur le plan de la réputation, de faire continuellement monter la température et de pousser les utilisateurs et utilisatrices vers des contenus toujours plus extrêmes. »

— Une citation de  Nick Clegg

Il a également fait remarquer que la majorité des revenus de Facebook proviennent de la publicité, et que les publicitaires ne voudraient pas que leurs marques et leurs produits soient affichés juste à côté de contenus extrêmes ou haineux.

Pour l’instant, la nouvelle fonction de filtrage du fil d’actualité n’est offerte qu’aux propriétaires d’appareils Android, mais Facebook prévoit l’étendre à l’application iOS dans les prochaines semaines.

Avec les informations de Reuters, et The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !