•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : le Manitoba embauche plus de personnel pour éviter les files d'attente

Joss Reimer à gauche et Johanu Botha est à droite, lors d'une conférence de presse.

Joss Reimer est la médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et responsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, et Johanu Botha est le coresponsable du groupe de travail.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Alexia Bille

Le Manitoba embauche plus de personnel dédié à l'orientation dans les supercliniques de vaccination, annonce le codirigeant du groupe de travail provincial sur la mise en œuvre des vaccins, Johanu Botha, mercredi.

Cette décision a été prise en réaction aux temps d’attente de vendredi dernier dans les cliniques de Morden et de Winnipeg.

Certaines personnes ont attendu entre 1 et 2 heures pour recevoir leur vaccin durant la fin de la semaine. M. Botha demande aux Manitobains de ne pas se présenter en avance à leur rendez-vous afin de ne pas augmenter le temps d'attente.

Entre 20 et 40 employés de la Ville de Winnipeg apportent actuellement leur aide au personnel au Centre des congrès RBC, selon M. Botha.

Les nouveaux navigateurs se joindront aux équipes de vaccination dès le 7 avril.

Johanu Botha a également expliqué une raison du retard concernant la mise à jour des données : la collecte d’informations des patients n’est plus numérique, mais faite sur papier. Ce changement permet de réduire le temps passé sur place par les Manitobains, selon M. Botha.

Nouveau modèle de navigation

La province a aussi testé un nouveau modèle de navigation dans les centres de vaccination lors de l’ouverture du centre à Morden. Initialement, les personnes ayant un rendez-vous se déplaçaient à divers endroits à l’intérieur des centres.

Selon le modèle de Morden, ce sont les employés qui se déplacent, indique M. Botha. Tout indique que cela a bien marché à Morden, fait-il valoir.

Ainsi, la province a adopté le même modèle au centre de vaccination du Centre des congrès RBC vendredi dernier, mais des défis reliés à sa mise en œuvre ont occasionné des retards ce jour-là.

Ce nouveau modèle requiert plus d’employés, et une simple erreur de la part d’un employé est plus susceptible de causer des embouteillages, souligne M. Botha.

Aux personnes qui ont attendu, nous nous excusons. [Cependant,] tout le monde qui s’est présenté et qui est resté a été immunisé, ajoute-t-il, en notant que les retards ont un impact sur l’expérience des personnes qui reçoivent un vaccin, mais aucune incidence sur la capacité de vacciner.

Bien que des défis puissent survenir dans certaines parties de notre système, de plus en plus de Manitobains sont vaccinés tous les jours, lance-t-il.

Retard des doses de Moderna

Par ailleurs, il a annoncé qu'il y aura du retard dans la livraison des prochaines doses du vaccin de Moderna.

Ce retard pourrait ralentir les activités de la superclinique de Thompson et des équipes mobiles qui assurent la vaccination des membres des Premières Nations.

Les 28 000 doses du vaccin Moderna qui devaient être livrées la semaine prochaine n’arriveront pas au Manitoba avant le 12 avril et pourraient seulement arriver le 16 avril, indique Johanu Botha.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !