•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario atteint un nouveau sommet du nombre de patients aux soins intensifs

Une infirmière entre dans une chambre de soins intensifs.

Plus de 400 patients infectés par le coronavirus sont soignés aux soins intensifs en Ontario.

Photo : AFP / Martin Bureau

Radio-Canada

L'Ontario est aux prises avec son plus grand nombre de patients atteints de la COVID-19 dans ses unités de soins intensifs depuis que la pandémie a commencé.

Il y a désormais 421 patients atteints du virus dans les unités de soins intensifs de la province, selon Services ontariens des soins aux malades en phase critique (SOSMPC - Critical Care Services Ontario en anglais) qui établit des rapports internes quotidiens pour les hôpitaux et les organismes de santé.

Ce nombre comprend 32 patients admis mardi après un recensement de 46 malades lundi, une hausse inédite pour une seule journée.

Le précédent sommet de 420 malades a été atteint à la mi-janvier, au plus fort de la deuxième vague de la pandémie.

Les dernières données démontrent également que les patients de la COVID-19 nécessitent, en moyenne, environ deux semaines de soins intensifs, selon les SOSMPC.

Deux méthodologies différentes

À noter, toutefois, que ces chiffres ne correspondent pas à ceux du ministère de la Santé, les deux méthodologies de recensement ne présentant pas les mêmes critères.

Le ministère de la Santé retire un patient de ses chiffres une fois qu'il a cessé d'être déclaré positif même si ce patient demeure aux soins intensifs avec des complications de santé.

En revanche, la méthodologie du SOSMPC tient compte de tous les patients admis pour des complications liées à la COVID-19. Elle est donc considérée comme la plus exacte pour offrir un portrait fidèle de la situation dans les hôpitaux en Ontario.

Selon les chiffres provinciaux de mercredi, 396 patients sont actuellement en traitement aux soins intensifs, soit une hausse de 9 malades depuis la veille.

Interrogé sur l'augmentation du nombre d'admissions dans les unités de soins intensifs et du nombre de cas quotidiens, le premier ministre Doug Ford s'est dit extrêmement préoccupé et a déconseillé aux Ontariens de prévoir des rassemblements pendant la fin de semaine de Pâques, laissant entendre que d'autres restrictions pourraient être annoncées dans les jours à venir.

Les médecins urgentologues et les experts en maladies infectieuses ont déclaré à plusieurs reprises que les variants, en particulier le B.1.1.7 découvert pour la première fois au Royaume-Uni, se propagent à un rythme qui dépasse dangereusement celui de la campagne de vaccination de la province.

Le Groupe pour le consensus en matière de modélisation et de conseils scientifiques, qui conseille le gouvernement sur sa réponse à la pandémie, estime que les variants représentent actuellement environ 69 % de toutes les nouvelles infections.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !