•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé publique ferme un gym de Québec : d'autres propriétaires inquiets

La façade du Mega Fitness Gym.

Le Mega Fitness Gym a été fermé jusqu'à nouvel ordre.

Photo : Radio-Canada / Steve Breton

Après avoir défié la fermeture ordonnée par la santé publique, le Mega Gym Fitness a finalement fermé ses portes vers 15 h, mercredi, après l'intervention des policiers.

La santé publique a ordonné mercredi matin la fermeture du Mega Fitness Gym, à Québec, après avoir observé de graves manquements aux mesures sanitaires à l'intérieur de l'établissement.

Toutefois, l'établissement est demeuré ouvert jusqu'à l'arrivée du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), qui accompagnait les inspecteurs de la santé publique.

Les policiers interviennent au Mega Gym Fitness, à Québec

Les policiers sont intervenus vers 15 h.

Photo : Radio-Canada

Mardi, une visite du CIUSSS de la Capitale-Nationale a permis de constater plusieurs infractions au Mega Fitness Gym, dont l'absence de prise de présence et l'absence de distanciation sociale. Toute activité à cet endroit est ainsi interdite jusqu’à nouvel ordre, a indiqué le CIUSSS de la Capitale-Nationale dans un communiqué, mercredi.

Ce gym de Québec est au centre d'une éclosion qui est responsable d'au moins 68 cas de COVID-19.

La présence d'un cas suspect de variant a été signalée samedi dernier.

Huit éclosions liées

Huit milieux de travail sont aux prises avec des éclosions liées à celle du Mega Fitness Gym, selon la santé publique.

Plusieurs clients du gym ont confié ces derniers jours avoir remarqué des manquements aux mesures sanitaires, dont l'absence de port du masque.

La santé publique se disait préoccupée par la situation plus tôt cette semaine.

Des gyms exemplaires déçus

Cette fermeture fait mauvaise presse à une industrie qui fait énormément d'efforts pour mettre en place des mesures pour limiter la propagation, estime Gabriel Hardy, kinésiologue et propriétaire du gym Le Chalet, à Québec. Il dirige aussi au niveau provincial le Conseil canadien de l'industrie du conditionnement physique.

C'est très dommage parce que ça fait paraître notre industrie comme une industrie qui n'est pas soudée et qui n'est pas capable de mettre en place des protocoles, déplore M. Hardy.

Des personnes courent sur un tapis roulant tout en portant un masque et en gardant leur distance.

Des gens dans un gym courent sur un tapis roulant tout en portant un masque et en gardant leur distance.

Photo : getty images/istockphoto / DuxX

Selon lui, les gyms du Québec ont reçu de nombreuses visites de la santé publique et les protocoles sont respectés.

Ce qui se passe, c'est qu'un gym isolé fait très mal paraître une industrie qui fait énormément d'effort depuis un an et plus pour s'assurer de la grande sécurité de ses installations.

Une citation de :Gabriel Hardy, kinésiologue et propriétaire du gym le Chalet

Peur d'une fermeture

M. Hardy demande au gouvernement de faire la part des choses et réclame de laisser les gyms ouverts, alors que le premier ministre François Legault doit tenir une conférence de presse à 17 h, mercredi.

C'est une des peurs qu'on a. On aimerait ne pas être considéré comme un loisir. La prévention par l'activité physique, tout le côté santé est tellement important. Je crois que les mesures en place sont les bonnes.

Je crois que le gouvernement devrait mettre ça dans la balance des inconvénients, tranche M. Hardy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !