•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2021, le début d'une nouvelle ère pour les Blue Jays de Toronto

L'équipe lancera sa saison contre les Yankees ce soir.

Charlie Montoyo regarde le jeu se dérouler sur un terrain de baseball. Il porte un masque, des lunettes et une casquette.

Le gérant Charlie Montoyo entame sa troisième saison à la barre des Blue Jays.

Photo : La Presse canadienne / Steve Nesius

Les Blue Jays de Toronto ont surpris, l'an dernier. La formation a profité d'un calendrier écourté et d'un format éliminatoire revisité pour accéder aux séries du baseball majeur pour la première fois en quatre ans. Cette fois, l'équipe torontoise sera attendue.

Le gérant Charlie Montoyo a été franc à l'aube du début de la nouvelle saison, mercredi. Avec les progrès que les jeunes Bo Bichette, Cavan Biggio et Vladimir Guerrero fils ont faits ces dernières années et les acquisitions faites au cours de l'entre-saison, l'équipe mérite les attentes placées en elle.

La seule raison pour laquelle les attentes sont aussi élevées cette année, c'est à cause de ce que nous avons fait l'an dernier. C'est de notre propre faute, mais nous en sommes contents!

Une citation de :Charlie Montoyo, gérant des Blue Jays

Les Blue Jays ont signé 32 victoires en 60 matchs en 2020 pour terminer au troisième rang du classement dans l'Est de la Ligue américaine. L'équipe a ensuite frappé un mur en s'inclinant en deux matchs devant les Rays de Tampa Bay. Montoyo avait cependant qualifié l'expérience de bénéfique pour ses troupes.

Pendant la saison morte, l'équipe a cassé sa tirelire pour s'offrir le joueur étoile George Springer à raison de 150 millions de dollars. Ce dernier ratera au moins les six premiers matchs de la saison en raison d'une blessure à un muscle oblique, mais sa contribution ne sera pas à négliger une fois qu'il sera de retour au jeu.

Avec un joueur de sa trempe, le joueur de deuxième but Marcus Semien – aussi recruté pendant la saison morte – et son trio de jeunes vedettes, Charlie Montoyo croit qu'une place en séries éliminatoires est à la portée des Blue Jays en 2021.

L'espoir est là pour tout le monde, pour chaque équipe, mais cette année, c'est spécial, parce que c'est ma troisième année comme gérant dans les ligues majeures, et j'aime bien notre équipe. Ce sera une année plaisante, a-t-il dit.

Une équipe compétitive et divertissante

Hyun-jin Ryu lance une balle lors d'un match contre les Phillies de Philadelphie.

L'as lanceur Hyun-jin Ryu sera le partant pour les Blue Jays lors du match inaugural de leur saison, jeudi.

Photo : La Presse canadienne / Steve Nesius

Les journalistes Kaitlyn McGrath (The Athletic) et Arden Zwelling (Sportsnet), qui couvrent les activités quotidiennes des Blue Jays, s'accordent pour dire que l'équipe n'aura pas la tâche facile si elle espère surclasser les Yankees de New York ou les Rays de Tampa Bay – ou les deux – dans l'Est de l'Américaine.

Le format des séries a été étendu à 16 équipes l'an dernier, mais il est dit qu'il sera de retour à 10 cette année, soit 5 équipes dans l'Américaine, donc 3 gagnants de section et 2 équipes de plus. Ce sera donc beaucoup plus difficile pour les Blue Jays de se qualifier cette saison, mais je crois que le type de baseball pour lequel ils ont opté les rendra très compétitifs et tout aussi divertissants, souligne Arden Zwelling.

Je ne pense pas qu'on verra cette équipe subir des raclées très souvent cette saison ou manquer d'essence.

Une citation de :Arden Zwelling, journaliste affecté à la couverture des Blue Jays

Je ne pense pas non plus qu'on verra cette équipe tirer de l'arrière par un ou deux points en 4e, 5e ou 6e manche, et les fans se diront : "ça y est, on n'a plus de chances. On peut fermer la télé et oublier ce match." Non, cette équipe sera toujours de la partie. Elle aura toujours la capacité de revenir de l'arrière et de gagner un match, détaille-t-il.

Vladimir Guerrero fils ajuste sa casquette sur sa tête.

Vladimir Guerrero fils a perdu plus de 18 kg (40 lb) pendant l'entre-saison dans l'espoir de connaître sa meilleure saison en 2021.

Photo : La Presse canadienne / Steve Nesius

En plus du format éliminatoire d'après-saison, le calendrier est lui aussi de retour à son format habituel, soit 162 matchs réguliers plutôt que 60, ce qui pourrait ennuyer les plus jeunes joueurs de l'équipe, selon Kaitlyn McGrath.

Bo, Vlad et Cavan sont tous dans le même bateau. Ils ont été promus pendant la saison 2019, et l'an dernier, la saison ne comptait qu'une soixantaine de matchs, alors ces trois joueurs vont tous en quelque sorte disputer leur première vraie saison complète dans le baseball majeur cette année. Il y aura des défis. Ils vont devoir s'habituer à donner le meilleur d'eux-mêmes pratiquement tous les jours pendant six mois, dit-elle.

En dépit de toutes ces mises en garde, la journaliste du site The Athletic convient qu'il y a place à l'optimisme pour les amateurs des Jays. L'équipe entame le début d'une nouvelle ère, dit-elle.

En fin de compte, je pense que cette saison pourrait faire office de point tournant pour l'organisation. Elle pourrait lui permettre de faire la transition entre une équipe en reconstruction et une équipe qui sera prétendante aux grands honneurs pour les années à venir tant que tout fonctionne comme prévu.

De mauvaises nouvelles pour commencer

Kirby Yates en action lors d'un match préparatoire des Blue Jays.

Le lanceur Kirby Yates était pressenti pour occuper le rôle de releveur no 1 dans l'enclos des Blue Jays.

Photo : La Presse canadienne / Steve Nesius

Les Blue Jays affronteront les Yankees de New York en lever de rideau de la saison, jeudi, mais l'équipe devra déjà faire avec quelques absents. Le gérant Charlie Montoyo a entamé sa rencontre avec les journalistes, mercredi, en faisant état de la liste des blessés de son équipe.

En plus du voltigeur George Springer, le lanceur Robbie Ray sera aussi à l'écart du jeu pour au moins 10 jours, a-t-il révélé. Ray s'est blessé au coude en chutant dans des escaliers.

Un autre partant, Nate Pearson, devrait aussi manquer quelques matchs. Ce dernier devrait être le deuxième meilleur lanceur des Jays en 2021, mais il soigne une blessure à l'aine actuellement.

La semaine dernière, l'équipe a aussi annoncé que le releveur Kirby Yates, acquis pendant la saison morte, devra rater toute la saison en raison d'une opération au coude. Il devait être le spécialiste des fins de match des Blue Jays.

Offensivement, je sens que les Blue Jays s'en tireront bien. Quant au personnel de lanceurs, il y a plus d'incertitudes. La profondeur est déjà testée par ces blessures. Nous ne sommes pas loin de voir les Blue Jays s'en remettre à des lanceurs moins expérimentés, s'inquiète Arden Zwelling.

Ce n'est pas encore une équipe complète, précise Kaitlyn McGrath. L'une de mes prédictions, c'est qu'en juillet, à la mi-saison, à la date limite des transactions, si les Blue Jays sont dans la course aux séries, je pense qu'ils vont tenter d'ajouter un lanceur partant pour amener cette rotation à un autre niveau.

Les deux journalistes ne croient pas que le déménagement temporaire des Blue Jays à Dunedin, en Floride, nuira aux performances de l'équipe. Si ça se trouve, ça les aidera, parce qu'ils ont eu le temps de s'adapter à leurs installations là-bas, contrairement aux autres équipes, ajoute McGrath.

L'équipe a déjà évoqué son intention de jouer ses matchs locaux à Buffalo plus tard à l'été s'il lui est impossible de rentrer à Toronto. Elle jouera en Floride au moins jusqu'à la fin mai.

Kaitlyn McGrath et Arden Zwelling prédisent tous deux une belle saison aux Blue Jays, mais ils ne croient pas que l'équipe torontoise saura se qualifier pour les séries éliminatoires. Le meilleur est à venir, avertit McGrath.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !