•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stationnement gratuit jusqu’en septembre le week-end au centre-ville de Montréal

Une voiture stationnée près d'un parcomètre.

Cette mesure aura sur la santé financière de la Ville un impact qui pourrait atteindre 3,2 millions de dollars.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Radio-Canada

La Ville de Montréal prolonge la gratuité, pendant le week-end, des stationnements situés dans les rues de l’arrondissement de Ville-Marie jusqu’au 6 septembre prochain, date de la fête du Travail.

L'annonce s’inscrit dans la continuité de nos initiatives pour favoriser l'achat local, la mobilité et la relance économique du centre-ville, a affirmé la mairesse de Montréal, Valérie Plante, mardi, dans un communiqué.

La prolongation de cette initiative permettra de favoriser les déplacements vers le centre-ville et de soutenir à la fois les organismes, commerçants et entreprises, de même que plus largement, l'économie montréalaise, a ajouté Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial et du design au comité exécutif.

La gratuité s’étend du vendredi à 18 h jusqu’au dimanche soir.

Selon un document interne, la mesure aura sur la santé financière de la Ville un impact évalué à un maximum de 3,2 millions de dollars.

Ce même document indique en outre que l’efficacité d’une telle mesure pourrait être diminuée aux endroits où le taux d’occupation des stationnements est élevé et où le taux de rotation est faible.

La gratuité amène davantage d’usagers à se stationner longuement au niveau des stationnements tarifés, indique le document, qui souligne que cela pourrait être le cas surtout lors de la réouverture des bars et des restaurants.

La gratuité du stationnement la fin de semaine fait partie du plan de relance de 60 millions de dollars présenté par Québec et Montréal, en décembre dernier, qui vise à relancer ce secteur où travaillent habituellement 300 000 personnes.

Des villes comme Québec, Trois-Rivières et Sherbrooke ont adopté des mesures ponctuelles similaires depuis le début de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !