•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver et Surrey se portent au secours des restaurateurs

Des clients sur une terrasse de restaurant à Vancouver.

Manger sur une terrasse ou commander des plats à emporter seront les deux seules options pour soutenir les restaurants jusqu’au 19 avril en Colombie-Britannique.

Photo : ben nelms/cbc / Ben Nelms

Radio-Canada

Les Villes de Surrey et de Vancouver comptent présenter des motions pour aider les restaurateurs et les propriétaires de bars et pubs, durement touchés par les nouvelles restrictions annoncées lundi. La province a décidé d'interdire à nouveau les repas à l’intérieur des restaurants pour une période de trois semaines.

Le maire de Vancouver, Kennedy Stewart, va présenter une motion d’urgence à la reprise de la réunion du conseil municipal à 18 h, mardi, pour aider l’industrie de la restauration.

Dans un communiqué, le maire a qualifié la suspension des repas en salle de difficile, mais nécessaire et affirmé que Vancouver allait considérer des mesures spéciales, comme offrir davantage de possibilités d’installer une terrasse.

Le maire va également demander au personnel de la Ville de faire tout ce qu'il peut pour accélérer les processus de permis et toutes les autres stratégies qui pourraient aider les restaurateurs et les propriétaires de bars.

À Surrey, le maire, Doug McCallum, propose de suspendre les frais de permis de terrasses et d’accélérer le processus pour l’obtention d’un nouveau permis de construction ou d’agrandissement. Il va présenter une motion à la prochaine réunion du conseil municipal, le 12 avril.

Les frais de permis seront suspendus jusqu’à ce que le conseil ait considéré la motion.

Les endroits où nous allons manger un repas et profiter de la compagnie des autres seront mis à rude épreuve durant les trois prochaines semaines, a déclaré Doug McCallum. J’encourage tout le monde à soutenir les restaurants locaux dans les prochaines semaines.

Avec des informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !