•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-député de Gaspé Guy Lelièvre s'éteint à l'âge de 69 ans

Guy Lelièvre en entrevue.

Guy Lelièvre a été député de Gaspé pour le Parti québécois de 1994 à 2008 (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’ancien député péquiste Guy Lelièvre est mort lundi à l'âge de 69 ans, au CHSLD Mgr Ross, à Gaspé.

Né à Sainte-Thérèse-de-Gaspé le 20 mars 1952, Guy Lelièvre, qui était avocat de formation, s'est présenté pour le Parti québécois (PQ) pour la première fois en 1994 dans la circonscription de Gaspé, où il a été élu.

Il a ensuite été réélu en 1998, en 2003 et en 2007 et a occupé diverses fonctions au sein du PQ, comme celle d'adjoint parlementaire au ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

Guy Lelièvre parle au téléphone.

Avant d'être élu comme député, Guy Lelièvre a travaillé comme avocat au Bureau d'aide juridique de Gaspé, de 1979 à 1994 (archives).

Photo : Radio-Canada

M. Lelièvre a longtemps travaillé au développement de sa région, notamment comme secrétaire du conseil d'administration et du comité exécutif de la Coopérative de développement régional de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, de 1986 à 1988.

La députée actuelle de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, a tenu à lui rendre hommage sur les réseaux sociaux.

« M. Lelièvre avait à cœur le développement de sa région et l'a démontré maintes fois par le biais de son implication dans différents organismes, ainsi qu'à titre de député. »

— Une citation de  Méganne Perry Mélançon, députée de Gaspé

Il était également un ardent indépendantiste, convaincu de la pertinence de faire du Québec un pays. Il laisse derrière lui le souvenir d'un homme engagé, jovial et proche des gens, écrit la députée, qui offre ses condoléances aux proches de M. Lelièvre.

Durant ces années de député, il a connu trois premiers ministres, Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et Bernard Landry. Le contexte politique, social et économique était parfois très difficile.

Guy Lelièvre a aussi dû gérer le moratoire sur le poisson de fond, les fermetures successives de la Gaspésia, à Chandler, et de la mine de Murdochville.

Son ami ex-ministre et ex-député des îles de la Madeleine Maxime Arseneau le décrit comme un homme de parole.

La plus grande qualité de Guy Lelièvre, à part d’être un gars tenace, c’était un gars d’une grande solidarité. Il fallait constamment qu’il aille parler avec le ministre, avec les gens des ministères. Il avait une approche sociale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !