•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Festival de la radio numérique, créer des ponts entre les arts

Un micro, un casque d'écoute et un clavier d'ordinateur.

Le cinquième Festival de la radio numérique sera présenté virtuellement du 22 au 24 avril prochain, en direct du Vieux-Aylmer.

Photo : iStock / Anton Ostapenko

Radio-Canada

Les voix de l’autrice Natasha Kanapé Fontaine, du comédien Sébastien Ricard et de la cinéaste gatinoise Ariane Louis-Seize se croiseront pour le cinquième Festival de la radio numérique (FNR), de Transistor Média. Cartes blanches et rencontres artistiques sont au cœur de cette édition virtuelle, présentée du 22 au 24 avril prochain, en direct du Vieux-Aylmer.

L’équipe de Transistor Média propose cette année un mariage explosif entre disciplines pour ce cinquième rendez-vous. On va au-delà du théâtre pour recevoir des musiciens, dramaturges, romanciers, scénaristes, énumère le directeur artistique de Transistor Média, Julien Morissette. On ouvre vraiment ça à toutes les disciplines.

Malgré la pandémie, la dernière année a été riche en nouvelles collaborations artistiques, confie-t-il. Ç’a été une année d’accélération des projets audionumériques, autant chez les créateurs que chez les gens qui financent les projets. On l’a vu dans les façons d’adopter le médium, de se l’approprier, fait valoir le Gatinois.

Dans cette urgence [de la pandémie] est né plein de beauté, de lumière et surtout, un auditoire qui s’est développé rapidement.

Une citation de :Julien Morissette, directeur artistique de Transistor Média

Musique, poésie et théâtre

Le Festival prendra son envol le jeudi 22 avril avec, entre autres, un nouvel épisode du balado Signal nocturne, enregistré à l'intérieur d'un ancien phare, qui mettra en lumière l’univers de la réalisatrice gatinoise Ariane Louis-Seize, dont le court métrage Comme une comète a été désigné meilleur court métrage canadien au 20e Festival du film de Whistler l’année dernière. Elle présentera une lecture inédite de l’un de ses textes en compagnie de la comédienne Geneviève Boivin-Roussy et du musicien Pilou.

Au cours des 12 derniers mois, Signal nocturne est né en réponse aux fermetures de salles de diffusion pour offrir la chance aux créateurs des arts de la scène de présenter des extraits de leurs pièces et de leurs spectacles.

Signal nocturne nous a permis de faire le pont avec plein d’artistes de partout au Québec, de mettre un peu de lumière dans des périodes plus sombres.

Une citation de :Julien Morissette, directeur artistique de Transistor Média

En partenariat avec la Maison des arts littéraires, la soirée du vendredi 23 avril sera consacrée aux œuvres de deux autrices. Le recueil de Véronique Grenier, Hiroshimoi, prendra vie à travers la musique de l’artiste montréalaise KROY, aussi connue comme étant l'une des moitiés du duo Milk & Bone. Pour sa part, la poète et militante innue Natasha Kanapé Fontaine invitera les festivaliers dans l’univers de Kuei, je te salue : Conversation sur le racisme, sa rencontre littéraire et politique avec le romancier québéco-américain Deni Ellis Béchard.

Pour la troisième et dernière journée du festival, les auditeurs seront invités à plonger dans l’univers théâtral de La bibliothèque interdite, mettant en vedette le comédien Sébastien Ricard dans une mise en scène cosignée par le comédien lui-même ainsi que Brigitte Haentjens. Présenté d’abord au Centre national des Arts (CNA) en décembre 2017, le spectacle d’environ 70 minutes sera repensé pour un format radionumérique.

L’activité de clôture sera quant à elle confiée à l’autrice et comédienne Camille Paré-Poirier, qui présentera la première étape de travail de sa création intitulée Pauline, dont le texte aborde la maladie d'Alzheimer et la grand-maternité au Québec.

Pour le public de l’Outaouais, les activités seront diffusées sur une radio web et sur les ondes FM. La programmation est également offerte gratuitement sur Facebook.

Avec les informations de Mélanye Boissonnault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !