•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des vétérinaires au front pour la vaccination

Une femme vaccine un chien noir qui est visiblement calme.

La vétérinaire Cloé Gervais St-Cyr participera à l'effort de vaccination.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Radio-Canada

Les vétérinaires ont l’autorisation de vacciner la population contre la COVID-19 depuis décembre 2020. Déjà une vingtaine d’entre eux se sont portés volontaires en Mauricie-Centre-du Québec pour vacciner sur l'ensemble du territoire.

La vétérinaire Cloé Gervais St-Cyr, de l’Hôpital vétérinaire de Houssart de Trois-Rivières, a répondu à l’appel il y a quelques semaines pour aider à la sortie de crise de la communauté.

Une formation adaptée

Elle a suivi une formation virtuelle de plus de 4h sur la manière de vacciner un être humain. Elle devra se présenter en cours la semaine prochaine, pour apprendre à reconstituer les vaccins et les administrer. Dre Gervais St-Cyr révèle que la principale différence entre les animaux et les humains, c’est l’endroit où on administre le vaccin: Les animaux en général sont vaccinés d'une façon sous cutanée donc sous la peau, chez les humains c'est une vaccination intramusculaire dans le deltoïde. Faut bien le faire, mais c'est pas si compliqué.

Elle avoue se sentir totalement en confiance.

Le président de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec, Gaston Rioux mentionne qu’en plus des médecins vétérinaires, les techniciens et techniciennes en santé animale ont également les connaissances suffisantes pour participer à l’effort sanitaire.

La vétérinaire commencera la vaccination contre la COVID-19 au début du mois d’avril. Elle ne sait pas encore dans lequel des huit centres de vaccination de la région elle ira. Elle sera payée pour vacciner, mais le montant n’est pas encore connu.

Une dizaine de vétérinaires vaccinent déjà en ce moment dans la région.

Avec les informations de Claudia Cantin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !