•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des tests de dépistages rapides dorment dans des entrepôts

Des boîtes de tests de dépistage rapide de la COVID-19 des laboratoires Abbott sont empilées

Cinq entreprises de la Mauricie et du Centre-du-Québec obtiendront des tests rapides.

Photo : Reuters / Matias Baglietto

Radio-Canada

Les variants du SARS-CoV-2 gagnent encore du terrain en Mauricie et au Centre-du-Québec. Pendant ce temps, plus de 44 000 tests de dépistage rapides de la COVID-19 sont entreposés dans la région.

La région enregistre 11 nouveaux cas de la COVID-19, deux en Mauricie et neuf au Centre-du-Québec, mais heureusement, aucun nouveau décès. Toutefois, le nombre de cas présumés de variants a doublé par rapport à la semaine dernière dans la région. Le laboratoire de l'Institut national de la santé publique du Québec doit maintenant analyser 63 échantillons suspects.

Le temps presse

Alors que le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé presse la population de se faire dépister sans hésitation pour lutter contre la troisième vague, des milliers de tests rapides attendent dans des entrepôts.

Par courriel, le CIUSSS MCQ mentionne que d’ici quelques jours, 4 500 tests seront acheminés à cinq entreprises de la région mais ne dévoile pas lesquelles. Les entreprises intéressées à obtenir des tests rapides peuvent en faire la demande à la santé publique, en remplissant un formulaire en ligne. Toutefois, le CIUSSS MCQ ne recommande pas leur utilisation élargie, parce qu'ils sont moins fiables que les tests utilisés en laboratoire. Le CIUSSS MCQ encourage la population à prioriser le dépistage par analyses en laboratoire.

Ralentissement de la vaccination

Il faudra attendre encore un peu pour recevoir un vaccin dans la région. Toutes les plages horaires sont comblées. Le CIUSSS MCQ devra attendre de recevoir de nouvelles doses avant de pouvoir offrir de nouvelles dates.

De plus, le vaccin d’AstraZeneca ne sera plus administré aux moins de 55 ans. Québec a suspendu son utilisation à l'invitation du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI). Il pourrait y avoir un lien entre le vaccin et des troubles de la coagulation du sang et de thrombose veineuse cérébrale. En Mauricie et au Centre-du-Québec, 6 000 doses ont été inoculées, majoritairement chez des travailleurs de la santé. Ceux-ci sont suivis par le réseau de la santé.

À ce jour, 67 395 personnes ont été vaccinées dans la région, soit environ 13% de la population locale.

Avec les informations de Marie-Ève Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !