•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Recyclage des masques de procédure : une pratique en hausse

Plan rapproché d’une boîte de carton sur laquelle est inscrit le mot « RECYCLEZ »  en lettres majuscules vertes. Un masque obstrue partiellement la chute de la boîte.

Les masques sont récupérés en grand nombre dans la région, pour ensuite être recyclés.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le nombre d’entreprises et d’organismes qui recyclent les masques de procédure continue de croître dans la région. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte maintenant 200 points de dépôt où il est possible de déposer l’équipement de protection individuelle (EPI) souillé.

Cette conscience environnementale réjouit le directeur général de Coderr, chargée de la collecte des masques, qui sont ensuite recyclés.

En ce moment, c'est environ autour de 200 000 masques qui sont dans les points de dépôt. Ils ne sont pas encore nécessairement dans notre usine , rapporte Dave Gosselin.

La partie bleue en polymère des masques, après avoir été soumise à un procédé de désinfection, est acheminée à une entreprise de recyclage de plastique de Bromont. L'attache nasale, faite d'aluminium, est recyclée. Reste toutefois à dénicher une solution pour les élastiques.

L’initiative de recyclage déployée par Coderr a pris son envol le mois dernier et fait mouche aux quatre coins de la région.

La Ville de Saguenay emboîte le pas en mettant en place des contenants destinés à la récupération des masques utilisés dans bon nombre de bâtiments municipaux. Il est facile d'imaginer la quantité de masques portés par les employés de la Ville qui, en vertu des plus récentes directives de santé publique, doivent porter le masque de procédure au travail.

Il a vraiment fallu mettre un processus convenable et écologiquement efficace pour récupérer ces masques-là.

Une citation de :Dominic Arseneau, porte-parole, Ville de Saguenay

Il précise qu’à l’heure actuelle, 45 points de dépôt et de collecte ont été déterminés.

L’hôtel de ville, les bureaux d'Hydro-Jonquière, mais également plusieurs lieux où le public va pouvoir déposer ses masques, notamment les bibliothèques, les arénas, le Centre culturel du mont Jacob et les bureaux d'arrondissement , énumère Dominic Arseneau.

La Société de transport de Saguenay (STS) suit la vague. Les stations situées à proximité de l'UQAC, du Cégep de Chicoutimi et de l'Office de tourisme de Saguenay, sur le boulevard Talbot, sont des lieux identifiés.

C'est un peu dans notre mission de faire notre part […]. On a fait nos devoirs parce qu'on voulait vraiment trouver une entreprise qui revalorise bien les masques et on voulait nécessairement les sortir des sites d'enfouissement, mais on ne voulait pas qu'ils parcourent des centaines de milliers de kilomètres pour être traités ailleurs , fait valoir la responsable des communications à la STS, Ève-Marie Lévesque.

Les boîtes demeureront accessibles à l'ensemble de la population tant et aussi longtemps que le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun.

D’après le reportage de Philippe L’Heureux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !