•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau service pour répondre aux besoins des étudiants du Cégep de Sherbrooke

Une femme attend à un bureau. Il est écrit « guichet d'information et d'assistance » sur une affiche au-dessus de son bureau.

Le guichet d'information et d'assistance, un projet pilote, permet aux étudiants du Cégep de Sherbrooke de trouver de l'aide et des ressources à un même endroit.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les étudiants du Cégep de Sherbrooke en détresse, en questionnement, ou qui ont besoin d'aide peuvent maintenant trouver plus facilement des ressources. Depuis la mi-février, un bureau d’information les reçoit pour les diriger à l'endroit approprié.

Ce projet pilote est né à la suite d'une consultation du Cégep auprès de ses 5600 étudiants pendant l'automne 2020. Le Cégep voulait prendre de leurs nouvelles et évaluer leurs besoins, explique Pascal Marcotte, travailleur social.

Ce qui est sorti, clairement, c’est que de 20 à 25 % des gens qu’on appelait étaient dirigés vers des ressources qu’ils ne connaissaient pas. Ça mettait en relief ce besoin-là. La direction, rapidement, a décidé de créer le projet-pilote qu’est le guichet d’assistance.

Une citation de :Pascal Marcotte, travailleur social et chargé de projet au Cégep de Sherbrooke

Ce guichet permet de répondre à un grand éventail de questions, souligne-t-il.

À 16, 17, 18 ans, on ne connaît pas toutes les ressources, les centres d’aide, les questions sont multiples. Évidemment, il y en a pour de l’aide psychologique, de l’aide financière. [...] même les ressources pédagogiques, on sait qu’il y a énormément de besoins.

Références et listes d’attente

C’est rassurant pour [les étudiants] d’avoir un endroit où ils peuvent aller pour avoir réponse à toutes leurs questions et leurs besoins, souligne Andréa Bissonnette Perry, technicienne en travail social travaillant à ce nouveau guichet.

Elle évalue les étudiants et les réfère aux services appropriés, mais son aide ne s'arrête pas là, ajoute-t-elle. Selon le constat que je fais, j’effectue des références, je les accompagne pour prendre des rendez-vous, je remplis des formulaires avec eux, j’effectue des appels téléphoniques. On réfère beaucoup aussi à l’externe. [...] On a des listes d’attente au Cégep pour de l’aide psychosociale, donc c’est sûr qu’on va miser sur des organismes communautaires qui vont avoir moins d’attente que nous pour de l’aide psychologique.

Jusqu’à maintenant, le guichet d’assistance a accueilli environ trente élèves en personne et cinq par clavardage. Ces nombres sont élevés, selon Andréa Bissonnette Perry, considérant que le service est nouveau et que moins d'élèves se rendent au Cégep pour leurs cours, en raison de la pandémie.

Avec les informations de John Sébastien Naïs

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !