•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta suspend l’utilisation du vaccin AstraZeneca pour les moins de 55 ans

Une fiole du vaccin d'AstraZeneca sorti de la boîte dans laquelle les fioles sont livrées.

Depuis le début de la pandémie, la COVID-19 a fait 1983 morts en Alberta.

Photo : Reuters / Hannibal Hanschke

L'Alberta cessera temporairement d'offrir le vaccin AstraZeneca aux personnes de moins de 55 ans à la suite d'avertissements concernant d'éventuels effets secondaires, a annoncé lundi la médecin hygiéniste en chef de la province.

Deena Hinshaw indique que la pause, recommandée par le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI), fait suite aux rapports venant d'Europe sur de rares cas de caillots sanguins liés au vaccin AstraZeneca.

Il n'y a aucune preuve de problèmes similaires liés aux autres vaccins que nous utilisons en Alberta, assure-t-elle.

« Il s'agit d'une mesure de précaution qui est prise à travers le Canada. »

— Une citation de  Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l’Alberta

Aucune thrombose liée au vaccin Covishield n’a été déclarée au Canada , indique pour sa part le CCNI dans un communiqué.

Malgré cet arrêt temporaire, la médecin hygiéniste en chef croit que l'Alberta devrait encore être en mesure d'atteindre son objectif d'offrir la vaccination à tous les adultes d'ici la fin du mois de juin.

Bien sûr, cela dépendra de la réception des quantités de vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna que nous prévoyons, mais nous pensons qu'il est encore possible d'atteindre cet objectif, ajoute-t-elle.

De plus amples recherches sont nécessaires

Cette pause permettra à Santé Canada de mener des recherches plus poussées et de recueillir plus d'information du monde entier, dit la Dre Hinshaw.

Je tiens à assurer que toute personne âgée de moins de 55 ans qui a déjà reçu une dose de vaccin AstraZeneca n'est pas considérée comme présentant un risque élevé de caillots de sang, indique-t-elle.

Comme pour toute personne qui reçoit un médicament, y compris un vaccin, celle-ci doit surveiller sa santé et consulter immédiatement un médecin si elle éprouve des problèmes , ajoute-t-elle cependant.

Environ 900 personnes de ce groupe d'âge ont reçu le vaccin AstraZeneca en Alberta, selon la médecin hygiéniste en chef.

« Nous continuerons de faire tout notre possible pour garantir que notre programme de vaccination reste sûr et efficace. »

— Une citation de  Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l’Alberta

Des études sont en cours pour déterminer lequel des vaccins pourra être utilisé pour administrer la deuxième dose aux personnes de moins de 55 ans qui ont déjà été immunisées avec AstraZeneca.

Le vaccin AstraZeneca reste un bon choix pour ceux qui sont à risque et qui, autrement, devraient attendre plusieurs mois pour accéder à un vaccin, affirme Deena Hinshaw.

Il est important de se rappeler qu'AstraZeneca est très efficace pour prévenir les conséquences graves des infections liées à la COVID-19 et que celles-ci comportent un risque très important de caillots et d'autres complications, ajoute-t-elle. Les avantages du vaccin l'emportent de loin sur les risques d'effets secondaires.

Enclenchement de la phase 2B

Deena Hinshaw a aussi annoncé que la province passera à la phase 2B de son plan de vaccination mardi, ce qui permettra à plus de 945 000 Albertains souffrant de problèmes de santé sous-jacents de prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19.

Les personnes nées en 1963 ou avant ayant des problèmes de santé sous-jacents admissibles pourront prendre rendez-vous auprès des pharmacies participantes, qui ont un approvisionnement en vaccins, à Calgary, à Edmonton et à Red Deer, indique un communiqué du gouvernement.

Au fur et à mesure que l'approvisionnement s'améliorera, d'autres pharmacies commenceront à proposer des rendez-vous.

De son côté, Services de santé Alberta commencera à accepter les réservations pour toutes les personnes nées en 1957, en 1958 et en 1959 à compter du 5 avril.

La situation le 29 mars

Par ailleurs, la province annonce 545 nouveaux cas de COVID-19 et aucun nouveau décès en 24 heures.

Parmi les nouveaux cas, 249 sont liés à un variant du SRAS-CoV-2. Le cas actifs sont au nombre de 7922, et de ces derniers, 27,2 % sont liés à un variant.

Plus de 8300 tests ont été effectués au cours de la dernière journée en Alberta, avec un taux de positivité de 6,5 %.

Actuellement, 288 personnes sont hospitalisées, dont 64 aux soins intensifs.

En date de lundi, 608 032 doses de vaccins ont été administrées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !