•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’unité de soins intensifs à l'Hôpital de Regina fonctionne à 115 % de sa capacité

Vue aérienne de l'Hôpital général de Regina, en hiver.

La situation épuise le corps médical, qui fait tout ce qu’il peut pour venir en aide aux personnes atteintes de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada

Le médecin de l'Autorité régionale de santé Regina Qu'Appelle, Jeff Betcher, affirme que 17 des 20 lits consacrés aux soins intensifs à l’Hôpital général de Regina sont utilisés pour des patients atteints de la COVID-19.

Dix lits supplémentaires ont été installés dans l’unité depuis. Ils sont tous utilisés par des patients atteints de la COVID-19.

Le Dr Betcher demande aux Saskatchewanais d’obéir aux mesures sanitaires mises en place par le gouvernement provincial cas la situation est réelle, et la région fonctionne à 115 % de sa capacité.

Une des raisons de ce nombre est que les personnes qui sont admises aux soins intensifs en raison de la COVID-19 n’y restent pas seulement pour quelques jours, mais souvent plusieurs semaines.

La situation est une source d’anxiété et de stress permanente pour le corps médical, qui n’a pas assez de temps pour se reposer et récupérer.

Cela fait des ravages, mais je pense que nous n’en prendrons la mesure qu’une fois que nous aurons traversé cette période et qu’il faudra récupérer le temps perdu au cours des dernières semaines.

Une citation de :Jeff Betcher, médecin de l'Autorité régionale de santé Regina Qu'Appelle

Même si la vaccination est la meilleure solution pour assurer la sécurité de la population, le Dr Betcher conseille aux personnes déjà vaccinées de continuer à respecter les mesures sanitaires.

Les jeunes, de plus en plus nombreux aux soins intensifs

Sur les 10 dernières personnes à être admises aux soins intensifs, 5 avaient moins de 40 ans, indique le Dr Betcher.

Lundi, le patient le plus jeune admis aux soins intensifs à l’Hôpital général de Regina est âgé de 29 ans. Le plus âgé a 76 ans.

Les autorités sanitaires expliquent que les variants du coronavirus peuvent expliquer la montée du nombre de cas et d'hospitalisations des jeunes.

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, souligne que les variants sont en grande partie à l'origine de la nouvelle montée du nombre de cas de COVID-19 au pays, et ce, surtout chez les jeunes.

Alors que la troisième vague inquiète les experts, la Dre Tam indique que le taux le plus important de cas de COVID-19 actuellement se trouve chez les jeunes.

Si le nombre de cas continue de grimper chez les jeunes, les hospitalisations vont être touchées, et notamment les soins intensifs.

Une citation de :Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada

Pour aider le personnel à gérer la situation, l’Hôpital général de Regina a fait appel à des infirmières qui avaient quitté le service des soins intensifs ainsi qu’à différents spécialistes.

Avec les informations d'Alexander Quon

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !