•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anaïs Favron sur le banc d’essai de la coanimation de Tout le monde en parle

Guy A. Lepage avait une coanimatrice dimanche à Tout le monde en parle : Anaïs Favron.

La femme, assise dans le studio de télévision, sourit et tend un verre de vin à un homme que l'on voit de dos.

Anaïs Favron lors de son passage à la coanimation de « Tout le monde en parle »

Photo : Karine Dufour

Radio-Canada

Après avoir animé Tout le monde en parle seul depuis le départ de Dany Turcotte en février, Guy A. Lepage avait une coanimatrice dimanche, soit Anaïs Favron.

Je me sens parfois un peu seul sur ce plateau, alors ce soir, j’ai décidé d’inviter quelqu’un pour m’accompagner. Voici une femme que je trouve intelligente, cultivée et très drôle, a déclaré l’animateur de l’émission, Guy A. Lepage, pour présenter Anaïs Favron.

Cette dernière a répliqué en soulignant qu’elle était toujours prête pour un suicide professionnel. J’aime vivre dangereusement.

D’ailleurs, Radio-Canada a confirmé qu'Anaïs Favron ne serait pas la seule personne à coanimer Tout le monde en parle d’ici la fin de la saison le 23 mai prochain.

Guy A. Lepage et l’équipe de production de Tout le monde en parle considèrent que la présence d’un coanimateur ou d’une coanimatrice serait un bien pour l’émission. Ils ont donc l’intention de tenter l’expérience avec quelques personnes pressenties d’ici la fin de la saison. Anaïs Favron est l’une de ces personnes, a-t-on déclaré par courriel en ajoutant qu'il reste à confirmer qu'une personne coanimera toutes les semaines.

À aucun moment le terme fou du roi, qui était utilisé pour le rôle de Dany Turcotte, n’a été mentionné. On parle plutôt de coanimation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !