•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La distribution du vaccin d’AstraZeneca est suspendue à l'Île-du-Prince-Édouard

 Une infirmière remplit une seringue avec le vaccin AstraZeneca.

Une infirmière remplit une seringue avec le vaccin AstraZeneca.

Photo : Getty Images

L’Île-du-Prince-Édouard a suspendu l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca-Oxford contre la COVID-19, lundi. Il s'agit d'une mesure préventive et aucun symptôme inquiétant n'a été signalé au Canada en lien avec ce vaccin.

Cette décision est directement liée à celle du Comité consultatif national de l'immunisation, qui recommande une pause dans les vaccinations AstraZeneca pour les personnes de moins de 55 ans pour des raisons de sécurité.

Le Québec et le Manitoba ont aussi suspendu l'utilisation de ce vaccin, lundi après-midi.

L'Île-du-Prince-Édouard avait prévu distribuer ce vaccin aux personnes âgées de 18 à 29 ans qui travaillent directement avec le public. Le vaccin était offert dans les pharmacies, et n’était pas offert lors des séances de vaccination de la santé publique.

Un porte-parole du ministère de la Santé confirme que la distribution de ce vaccin a été suspendue.

Les rendez-vous dans les pharmacies pour le vaccin d’AstraZeneca chez les 18 à 29 ans sont suspendus en attendant des informations supplémentaires de Santé Canada et du Comité consultatif national de l'immunisation , peut-on lire dans le courriel.

1680 Insulaires vaccinés avec AstraZeneca

Lors d'un point de presse imprévue en après-midi, la médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, Dre Heather Morrison, a tout de même encouragé les insulaires à demeurer enthousiastes à l'idée de se faire vacciner contre la COVID-19.

Elle a expliqué que le vaccin d'AstraZeneca a été lié à des caillots sanguins chez certains patients immunisés. Cependant, aucun cas n'a été signalé à l'Île-du-Prince-Édouard, ou au Canada, insiste Dre Morrison.

Au total, 1680 Insulaires âgés de 18 à 29 ans ont reçu une dose de ce vaccin la semaine dernière.

Dre Morrison affirme que la suspension d'AstraZeneca aura un impact sur le plan de vaccination de la province, mais que tous les Insulaires de 16 ans et plus seront tout de même vaccinés avant la fin juin, comme prévu.

Une fiole du vaccin d'AstraZeneca entre le pouce et l'index d'une travailleuse de la santé qui la montre à la caméra.

Une fiole du vaccin d'AstraZeneca contre la COVID-19 (archives)

Photo : Reuters / Russell Cheyne

Santé Canada a modifié mercredi dernier ses directives destinées aux professionnels de la santé qui administrent le vaccin d'AstraZeneca. Ils doivent maintenant informer les personnes qui le reçoivent de surveiller l'apparition de certains symptômes, dont des signes d'essoufflement, de la douleur à la poitrine ou des maux de tête graves.

Une poignée de cas de caillots sanguins inhabituels ont été rapportés au Royaume-Uni et en Europe, après l'administration de plus de 20 millions de doses de ce vaccin, mais ces cas sont extrêmement rares.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a toutefois conclu, le 19 mars, que les avantages du vaccin l'emportent sur les risques d'effets secondaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !