•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avenir des chefs du PC et du NPD incertain à Terre-Neuve-et-Labrador

Ches Crosbie et Alison Coffin.

Le chef conservateur Ches Crosbie et la néo-démocrate Alison Coffin ont perdu leurs sièges lors des élections provinciales.

Photo :  La Presse canadienne / Paul Daly

Radio-Canada

Ches Crosbie du Parti conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador et Alison Coffin du Nouveau Parti démocratique ont chacun perdu leurs sièges dans leur circonscription. Leur avenir politique est en jeu selon plusieurs observateurs.

Chef Crosbie ne s’est toujours pas adressé aux médias depuis sa défaite de samedi, autrement que par le biais d’un message vidéo enregistré dans lequel il voulait prendre quelques jours pour réfléchir à ce qui s'est passé et à la suite des choses.

Dans son discours, Alison Coffin s’est dite prête à travailler en collaboration avec les deux députés élus du NPD, soit Jim Dinn dans Saint-Jean-Centre et Jordan Brown dans Labrador-Ouest.

Questionné sur le fait de savoir s’il serait intéressé par le leadership du parti, Jim Dinn a confié samedi qu’il n’avait pas cette ambition ou cette inclination.

Alison Coffin est devenue cheffe du NPD à Terre-Neuve-et-Labrador en 2019 après la démission de sa prédécesseure Gerry Rogers.

Selon Mme Rogers, la défaite de leur cheffe ne signifie pas que le parti perdra de l’influence à la Chambre d’assemblée. Elle pense que le parti aura encore un rôle pour rendre redevables les libéraux, maintenant majoritaires.

Ils veulent un gouvernement collaboratif, qui travaille en partenariat, parce que ce que nous allons affronter est vraiment difficile. Comme l’a dit M. Furey : "Ce qui nous attend sera ardu", indique Mme Rogers.

En entrevue à la radio de CBC, Alison Coffin a reconnu que la course était serrée dans sa circonscription de Saint-Jean-Est-Quidi-Vidi.

Je suis encore la leader du NPD et la quantité impressionnante d’appuis que j’ai reçus dans les derniers jours me dit que je dois rester en poste, a-t-elle confié.

Alison Coffin.

La cheffe du NPD de Terre-Neuve-et-Labrador, Alison Coffin

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Elle prendra une décision au cours des 24 à 48 prochaines heures. La cheffe n’a pas non plus écarté l’idée d’engager des procédures légales pour contester les résultats du vote, en raison des nombreuses irrégularités et délais causés par l’annulation du vote en personne en raison d’une éclosion de COVID-19.

Ches Crosbie pourrait devoir démissionner

Selon l’ancien ministre conservateur Sandy Collins, il sera difficile pour Ches Crosbie de rester en poste.

Le leader a déjà perdu une fois lors des élections générales de 2019, alors qu’il affrontait le chef libéral Dwight Ball.

Ches Crosbie en entrevue

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Ches Crosbie a perdu ses deux dernières élections.

Photo : CBC

Plusieurs pensaient qu’après les dernières élections que ses jours étaient comptés, mais il est resté pour [cette élection aussi], note M. Collins.

Je m’attends à une annonce bientôt et à la nomination d’une personne pour assurer l’intérim du parti.

Selon Sandy Collins, le député de Terra-Nova Lloyd Parrott ou celui de Grand-Falls–Windsor–Buchans Chris Tibbs pourrait assurer l’intérim. Tibbs a publié il y a quelques semaines une vidéo où il faisait état de son intérêt pour le leadership du Parti conservateur.

Je ne sais pas quels sont leurs désirs en ce moment, mais nous avons des options. Et avec la défaite de Ches et celle d’Allison, cela donne l’occasion à deux partis de peser sur le bouton reset, conclut Sandy Collins.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !