•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les hospitalisations en hausse au Saguenay-Lac-Saint-Jean, selon le Dr Donald Aubin

Un corridor d'hôpital avec des travailleurs de la santé.

Vendredi, cinq patients étaient hospitalisés en lien avec la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, affirme qu’une dizaine de personnes seraient hospitalisées dans la région, un nombre en augmentation depuis quelques jours.

Vendredi, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean enregistrait cinq hospitalisations, dont trois aux soins intensifs. On sait que les hospitalisations se produisent une quinzaine de jours après le pic, donc c'est un peu normal qu'on le sente là, a reconnu le Dr Aubin lors d’une entrevue à l’émission C’est jamais pareil. C'est quelque chose qu'on va surveiller de près parce que le système a une capacité limitée. Le bilan officiel des hospitalisations sera connu plus tard lundi.

Le responsable de la santé publique constate également que les personnes infectées sont plus jeunes que durant l’automne. On voit que nos gens plus âgés ont été vaccinés et que les vaccins fonctionnent donc ils ont une meilleure protection, souligne-t-il, ajoutant que les plus jeunes qui se retrouvent à l’hôpital à la suite de complications de la COVID-19 requièrent souvent plus de soins.

Présence de variants

Par communiqué, le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean a indiqué que deux cas présumés de variants du coronavirus ont été identifiés dans la région au cours des derniers jours.

Les échantillons ont été acheminés au Laboratoire de santé publique du Québec pour confirmer, par le séquençage, s’il s’agit de variants. Les deux personnes touchées n’ont aucun lien entre elles. Elles ont toutes deux séjourné à l’extérieur de la région.

Selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec, un total de sept cas de variants présumés auraient été détectés au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Vaccination accélérée

La campagne de vaccination prendra un rythme plus soutenu cette semaine, avec l’arrivée de 16 000 doses supplémentaires, portant à 23 000 le nombre de doses qui pourront être administrées.

C'est énorme 23 000, souligne le Dr Aubin. On est capables de donner ça, on a la capacité de le donner, donc c'est sûr que ça nous fait ouvrir des plages de plus et ça fait en sorte qu'on peut vacciner plus de monde. C'est environ 9 % de la population du même coup et un peu plus parce qu'on sait qu'on ne vaccine pas les jeunes. Près de 34 000 doses de vaccins ont été données jusqu’à maintenant, ce qui représente 11,9 % de la population régionale.

Des plages ont été ajoutées dans les horaires de vaccination sur le site Clic Santé. Les personnes dont le rendez-vous pour la première dose de vaccin se trouve après le 1er mai sont invitées à modifier leur rendez-vous pour recevoir leur vaccin plus tôt.

Conséquences du congé de Pâques

En ce qui concerne les craintes d’une remontée du nombre de cas à la suite du congé de Pâques, le directeur régional de la santé publique soutient que le comportement des résidents de la région sera très important.

Si on fait très attention, ça va avoir peu d'impact, mais si on en profite pour faire des rassemblements, c'est certain qu'il va y avoir des problèmes.

Les enquêtes épidémiologiques permettent de constater que les nouveaux cas sont liés à des rassemblements, parfois même de dizaines de personnes. Juste le fait de créer des contacts, c'est là que ça se propage, dit le Dr Aubin.

Lorsqu'on lui demande si une troisième vague s’amorce dans la région, le responsable de la santé publique reste prudent. C'est sûr qu'on voit des hausses dans beaucoup de régions, la tendance globale est à la hausse. C'est beaucoup moins que ce qu'on a vu l'automne passé en termes de rapidité, mais différent de ce qu'on a vu parce que ce sont des gens beaucoup plus jeunes et des gens qui nécessitent quand même de l'hospitalisation. C'est possible qu'on entre dans une troisième vague, mais j'aurais tendance à dire qu’avec la stabilité qu'on a dans la région, je me retiens de dire qu'on est dans une troisième vague, conclut Donald Aubin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !