•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey mineur : des règles contraignantes

De jeunes joueurs de hockey s'exercent sur une patinoire.

Les assouplissements aux mesures sanitaires en zone jaune permettent aux jeunes hockeyeurs nord-côtiers de renouer avec leur sport.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Malgré des assouplissements aux mesures sanitaires dans les régions au palier d'alerte jaune, les jeunes hockeyeurs nord-côtiers sont tenus de respecter des nombreuses règles.

C'était une fin de semaine marqué par un retour sur la glace, à Sept-Îles, où on se réjouit des assouplissements aux règles visant à contrecarrer la propagation de la COVID-19.

Toutefois, le retour sur la glace ne signifie pas un retour à la normale pour les joueurs et les entraîneurs.

C'est sûr que ça aurait été plus facile avec les mesures qu'on avait avant les fêtes... Parce qu'on pouvait jouer des parties. Là, les parties ne sont pas permises, souligne Steve Lebel, président adjoint de l'Association de hockey mineur de Sept-Îles.

L'entraîneur des Rafales Atome B de Sept-Îles, Stéphane Parisé, renchérit.

Il y a plus de parties, ni intra-équipe ni avec les autres équipes des mêmes catégories pour le moment. Ça, on espère tous que ça va changer, affirme M. Parisé.

De jeunes joueurs de hockey s'exercent sur la glace.

Les règles sanitaires à respecter demeurent nombreuses pour les jeunes hockeyeurs.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Malgré tout, les deux hommes se disent heureux du retour des jeunes sur la glace.

On voit plus de parents qui sont acceptés dans les estrades. Ça fait du bien, avoue M. Parisé.

Les mesures sont là pour être respectées. (...) L'intérêt est là, puis on voit que les jeunes sont contents d'être là.

Une citation de :Stéphane Parisé, entraîneur des Rafales Atome B de Sept-Îles

Oui, on est contents!, ajoute Steve Lebel. C'est des entraînements. Des skills, des lancers, des habiletés au niveau du patin. Ces choses-là. L'avantage qu'ils ont, les jeunes, c'est qu'ils peuvent le faire avec leur groupe d'amis, l'équipe, ajoute-t-il.

Les entraîneurs sont tenus de porter masque, visière et lunettes de protection sur la glace. On garde une distanciation sociale avec les jeunes aussi, conclut M. Lebel.

Chose certaine: les nombreuses règles à respecter n'empêcheront certainement pas les jeunes hockeyeurs d'enfiler les patins.

D'après un reportage de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !