•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Toronto, les sans-abris auront jusqu’au 6 avril pour retirer leurs tentes des parcs

Un passant à hauteur d'un campement de fortune dans le parc Trinity Bellwoods.

Des sans-abris ont érigé leur campement de fortune au parc Trinity Bellwoods.

Photo : Radio-Canada / Paul Smith / CBC

Radio-Canada

Les tentes installées dans les parcs de Toronto devront être retirées d'ici le 6 avril, ont indiqué les autorités municipales. Des défenseurs de sans-abri affirment que plusieurs d'entre eux n'ont pas l’intention de déménager et que cette décision aggrave la vulnérabilité des plus démunis.

Le 19 mars, la Ville a affiché des avis en vertu de la Loi sur l’entrée sans autorisation aux quatre coins de Toronto et dans les quatre plus grands campements de la ville, soit Alexandra Park, Trinity Bellwoods Park, Moss Park et le stade Lamport. Des agents ont également remis en main propre des avis aux itinérants.

Le document stipule que les activités telles que le camping, l'installation de tentes et de structures, les feux et les rassemblements pendant la nuit sont interdites dans les parcs de la ville.

La Ville de Toronto appliquera les règlements dans les campements après avoir épuisé tous les outils et toutes les options disponibles pour aider à déménager les personnes des campements vers des espaces intérieurs plus sûrs, a indiqué l'organisme gestionnaire des abris provisoires (SSHA) de la Ville.

Outre l’illégalité, la Ville précise que ces campements enfreignent les normes de sécurité et d’hygiène.

Un avis d'éviction collé sur un poteau.

La Ville de Toronto a collé des avis aux abords des quatre plus grands campements de la ville, comme ici, au parc Trinity Bellwoods.

Photo : Radio-Canada / Paul Smith / CBC

L'augmentation du nombre et de la taille des campements a soulevé des inquiétudes quant à la sécurité et au bien-être des personnes vivant dans la rue, ainsi qu'à l'impact sur la communauté environnante, a déclaré la Ville.

Précarité accentuée

Le déplacement de personnes dans en situation de vulnérabilité ne fera que renforcer leur stress et leur détresse, s’indigne Simone Schmidt, une bénévole de l'organisme de soutien pour itinérants Encampment Support Network (ESN).

Pousser les gens à traverser la ville, les pourchasser d'un endroit à l'autre, ne pas leur permettre de se reposer dans un endroit où ils peuvent accéder à leur communauté, à leurs soutiens et à leurs emplois, va rendre la vie bien pire pour des personnes déjà dans une situation très difficile.

Une citation de :Simone Schmidt, bénévole auprès des itinérants

Quatorze refuges de Toronto ont recensé des éclosions de COVID-19, en date de jeudi dernier.

La Ville a lancé, le 16 mars, le programme Pathway Inside qui offre un abri à ceux n’en ayant pas, et en ciblant surtout les itinérants installés dans les parcs Moss, Alexandra, Trinity Bellwoods et le stade Lamport.

Situé au 45 Esplanade, connu auparavant sous le nom du Novotel Toronto, le programme d'hébergement comprend plus de 250 chambres, des repas, un accès à des douches et à une buanderie, mais aussi un accompagnement en matière de santé mentale et physique.

Accessibilité difficile

Certaines personnes en situation d’itinérance ont éprouvé des difficultés à s’y inscrire, soit parce que les critères d’admission sont trop stricts, soit parce que les logements étaient déjà complets, témoigne Ginger Dean, une autre bénévole du réseau de soutien aux sans-abri.

Gord Tanner, directeur de l'organisme gestionnaire des abris provisoires rétorque qu’il reste encore beaucoup de place au 45 Esplanade et que le grand public doit avoir accès aux parcs de Toronto.

La Ville affirme que depuis le printemps dernier, le personnel du programme municipal Streets to Homes ainsi que les agences communautaires ont orienté les personnes des campements vers des espaces intérieurs.

Pour illustrer le succès de ses initiatives, la Ville a déclaré que le personnel a réorienté plus de 200 personnes de Moss Park, au moins 44 de Trinity Bellwoods, plus de 75 du stade Lamport Stadium et au moins 40 du parc Alexandra.

D'après les informations de Muriel Draaisma, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !