•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michel Louvain n’est plus

Le chanteur de charme aura envoûté ses milliers d’admiratrices et d'admirateurs pendant plus de 60 ans.

Michel Louvain en prestation.

Michel Louvain lors du Gala de l'ADISQ en 2017.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les Lison, Louise, Sylvie, les dames en bleu et des milliers d’autres admiratrices et admirateurs sont en deuil. Michel Louvain s'est éteint mercredi soir, l'âge de 83 ans.

Cette icône de la musique est décédée paisiblement dans son sommeil au Centre hospitalier de Verdun, à Montréal, a annoncé la compagnie Productions Martin Leclerc.

Au début du mois d'avril, le chanteur avait été hospitalisé d'urgence pour faire soigner un cancer de l'oesophage.

La famille, les amis et les collègues de monsieur Louvain tiennent à remercier les médecins et le personnel soignant du centre hospitalier de Verdun pour leur accueil, les soins prodigués et leurs nombreuses attentions, a écrit l'agence par communiqué.

Dans la missive, on indique que Michel Louvain laisse dans le deuil son conjoint des 25 dernières années ainsi que ses trois sœurs, Thérèse, Ginette et Lucie.

Une vie en chanson

L'artiste a charmé son public sans faillir pendant plus de 60 ans. À 83 ans, élégant et bien droit, chevelure soignée et sourire resplendissant, le crooner chantait toujours à guichets fermés, faisant de la nostalgie un grand art.

Chanter c’est ma drogue, c’est ma vie.

Une citation de :Michel Louvain

C’était d’autant plus vrai qu’il a commencé à chanter en public en intégrant la chorale d’une église de Thetford Mines, où il est né le 12 juillet 1937 sous le nom de Michel Poulin.

La famille vit alors difficilement du salaire de mineur d'un père qui se prive de déjeuner pour permettre à Michel et à ses six frères et sœurs de manger.

Malgré tout, on chante chez les Poulin; le père à l’église, et le frère dans les salles de la région. Michel connaît toutes les paroles de ses chansons.

Il est étalagiste dans un magasin du coin et, le soir, il accompagne son frère André-Roch. Il a 17 ans lorsqu’il commence à faire des spectacles le vendredi soir, dans des salles paroissiales et des auberges de la région.

Son père lui permet ensuite de « monter » à Sherbrooke, où il chante six soirs par semaine à l'Hôtel Union.

À 20 ans, il est embauché comme maître de cérémonie dans un hôtel de Laval.

On le remarque, et pas qu’un peu.

Un producteur lui fait enregistrer son premier tube, Buenas noches me amor, qui fait s'affoler les demoiselles lors du Gala des splendeurs au Colisée de Québec, en 1958.

Un jeune Michel Louvain, très chic, sourit, bras ouverts.

Michel Louvain alors qu'il était maître de cérémonie au cabaret Chez Gérard à Québec, en 1958.

Photo : Radio-Canada

L'année suivante, il passe dans les ligues majeures : le réputé cabaret Chez Gérard, à Québec, et les cabarets en vue de Montréal, comme le Mocambo et la Casa Loma.

De là, sa carrière décolle de façon spectaculaire : dès la jeune vingtaine, sa popularité est telle que ses apparitions publiques déclenchent des émeutes.

Au Palais Montcalm, on le fait sortir par le toit pour descendre la grande échelle des pompiers… leur premier incendie du genre sans doute.

Extrait de l’émission À vous l'antenne, diffusée le 29 septembre 1963

Les succès se suivent (Nouvelle fenêtre) et le registre de l’État civil cumule les Sylvie, Lison et Louise, ces femmes auxquelles il a dédié des chansons.

Michel Poulin, lui, est devenu Michel Louvain, un nom qu’il a pris d’une enseigne de restaurant près de la gare d’autobus à Montréal.

Un nom qui sonne bien pour un chanteur de charme. Et qui sonne mieux que Michel Pou-léye-ne dans la bouche d’un annonceur anglophone, comme l’expliquait le chanteur.

Des fans toujours

À la fin des années 60, pendant que les vedettes du yé-yé réorientent leur carrière, Michel Louvain garde le cap.

Ses chansons d'amour ne se fanent pas et ses fans sont toujours là.

En 1976, La dame en bleu entre dans sa vie. Et elle y restera. Elle est présente dans chaque spectacle. Je chanterais La dame en bleu pendant deux heures de temps, ça ferait le show. Ce serait le spectacle, disait le chanteur en riant.

Michel Louvain en entrevue; on aperçoit des tables, des chaises et un piano à l'arrière.

Michel Louvain : après 60 ans de carrière, «le public est toujours là»

Photo : Radio-Canada

Malgré des dizaines d'années de spectacles à guichets fermés, de balades et de rendez-vous, son public vieillit, comme lui, mais ne le lâche jamais. Il a même un noyau dur d’admiratrices qui seront en vedette, en 2008, dans le documentaire de Claude Demers intitulé Les dames en bleu.

Invité au Show du Refuge, Michel Louvain aura l’audace d’interpréter La dame en bleu avec… Éric Lapointe, dont la mère adorait la chanson.

La mère de Michel Louvain, elle, disait que son fils était né sous une bonne étoile. Et elle brillait particulièrement fort, le chanteur ayant produit une quarantaine d’albums durant sa carrière.

Parallèlement à cette carrière de chanteur, Michel Louvain demeure présent dans l'espace culturel grâce à la télévision : à partir de 1963, il anime plusieurs émissions à Télé-Métropole – il sera élu Monsieur Radio-Télévision au Gala des artistes de 1965.

Vingt ans plus tard, toujours populaire, il anime la quotidienne De bonne humeur, à TVA, pendant cinq ans, et gagne plusieurs prix du public MétroStar. Il passe à Radio-Canada en 1994 pour une autre quotidienne, Louvain à la carte, qu'il anime pendant deux ans, depuis Sainte-Foy.

Il obtient son premier prix Félix en 2008 pour la meilleure anthologie. En 2014, toute la communauté artistique lui rend hommage au Gala de l’ADISQ.

Hommage à Michel Louvain

Décoré de la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale en 2009 et membre de l'Ordre du Canada en 2015, Michel Louvain arborait fièrement ses insignes. Épinglées au revers de son veston, les deux décorations rehaussaient le sourire et l’élégance de ce gentleman.

Nombreux sont les honneurs qu'on lui a décernés, notamment pour son implication dans la lutte contre la dystrophie musculaire. Homme affable, toujours souriant, Michel Louvain a aussi prêté sa notoriété à d'autres causes sociales, comme l'Hôpital général de Québec et l'Aide aux aînés.

Pendant la pandémie, il avait, comme d'autres personnalités, enregistré un message d'encouragement que les aînés recevaient par téléphone.

Et l'agenda du chanteur s'annonçait bien garni pour l'après-pandémie : il devait amorcer en septembre 2021, à 84 ans, une tournée pour partager son 32e album, La belle vie, paru en 2019, sur lequel il interprète des chansons choisies par son public.

Cette tournée l'aurait mené, pendant l'automne et le printemps suivant, dans plusieurs régions du Québec, en commençant par sa ville natale, Thetford Mines.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !