•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 au Québec : 917 nouveaux cas et 2 décès de plus

De jeunes gens font la file sur le trottoir en portant un masque.

Les magasins du centre-ville de Montréal continuent d'accueillir des clients, qui doivent souvent faire la file à l'extérieur afin de respecter la capacité d'accueil des établissements.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Les autorités sanitaires du Québec ont fait état dimanche de 917 nouveaux cas de COVID-19 et de 2 décès de plus.

Les deux victimes sont mortes des suites de la COVID-19 entre le 21 et le 26 mars, a indiqué la santé publique, portant le total des décès à 10 647 depuis le début de la pandémie.

Depuis hier, six patients ont été transférés aux soins intensifs, pour un total de 114. Le nombre de personnes hospitalisées n'a toutefois diminué que d'un et se chiffre désormais à 480.

Dans le contexte où les experts de la santé publique préviennent de l'arrivée d'une troisième vague, on observe dans la province une quatrième journée consécutive avec un nombre de nouveaux cas qui dépasse les 900.

Depuis une semaine cependant, les hospitalisations ont continué à diminuer. À titre comparatif, 33 personnes de plus étaient hospitalisées en raison de la maladie dimanche dernier.

On dénombre par ailleurs 553 cas de plus qui sont dûs à un variant, avec 6118 cas de ce type.

Laval dépasse maintenant Montréal pour ce qui est de la proportion du nombre de cas actifs. Les Lavallois comptent 182 cas par 100 000 habitants, contre 155 cas à Montréal.

Suivent l’Outaouais et le Bas-Saint-Laurent, avec 104 et 97 cas actifs par 100 000 habitants.

Les efforts de dépistage et de vaccination se poursuivent, avec 29 407 tests réalisés vendredi et 45 745 doses de vaccin inoculées dans les dernières 24 heures.

Au total, ce sont 1 222 884 doses de vaccin qui ont été administrées.

Selon les chiffres officiels, 308 311 Québécois ont été infectés par le coronavirus depuis le début de la pandémie.

Masques au potentiel toxique : la CSQ demande de fermer des écoles

Dans une directive envoyée vendredi aux réseaux du ministère de la Famille, de l’Éducation et de l’Enseignement du Québec, on apprenait que les masques SNN200642, du fournisseur Metafiller, ont un potentiel de toxicité pulmonaire précoce.

Dimanche matin, à la veille du retour à l'école à temps plein des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire et face à l'inquiétude des parents, des éducatrices et des membres du personnel, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a demandé au gouvernement Legault de fermer les établissements où le matériel de protection ne serait pas conforme, et ce, dès lundi.

Le ministère a précisé que des masques provenant d'autres fournisseurs sont disponibles pour assurer la continuité des services, mais la présidente de la CSQ Sonia Éthier demande au gouvernement de garantir au personnel que du matériel conforme soit accessible dans toutes les écoles et garderies dès lundi.

Qu'est-ce que les gens vont porter en attendant? Est-ce qu'aujourd'hui c'est la ruée dans les magasins pour trouver des masques conformes?

Une citation de :Sonia Éthier, présidente de la CSQ

Il faut que le gouvernement et les centres de service soient transparents avec le personnel. Il faut qu'ils disent aux gens : demain, on aura des masques sécuritaires ou bien, si on n'a pas masque sécuritaire, les établissements doivent être fermés, a-t-elle soutenu.

Mme Éthier dit avoir consulté un courriel d'un centre de service qui aurait informé le personnel que des masques seraient fournis au courant de la semaine.

C'est impossible, c'est inacceptable, a-t-elle tranché.

La Presse canadienne a contacté le ministère de la Santé et des Services sociaux par courriel, mais n'avait pas reçu de réponse dimanche matin.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !