•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort de Jean Lapierre : cinq ans plus tard, les Madelinots se souviennent

Chargement de l’image

Jean Lapierre à l'émission « Médium large » en septembre 2014 (archives)

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Radio-Canada

Cinq ans après la mort tragique de Jean Lapierre, les souvenirs de celui qu’on surnommait « l'ambassadeur des Îles » sont toujours bien vivants pour les résidents des Îles-de-la-Madeleine.

Le 29 mars 2016, Jean Lapierre rentrait au bercail en avion pour assister aux funérailles de son père décédé la veille, accompagné de ses deux frères et de sa sœur. Une erreur de pilotage les a ironiquement conduits eux aussi vers la mort

Chargement de l’image

Sept personnes, dont le chroniqueur et ex-politicien Jean Lapierre, sont mortes dans cet accident survenu aux Îles-de-la-Madeleine le 29 mars 2016 (archives).

Photo : Diane Hébert

La femme de M. Lapierre et les deux pilotes de l’aéronef s’ajoutent à la liste des victimes de cet accident gravé dans la mémoire des Québécois. Au total, sept personnes ont perdu la vie.

C'était devant la maison jaune, c'est là qu'était l'avion écrasé. Il n'y a pas une fois où je suis passée ici sans penser à cette journée horrible, se souvient la journaliste Line Danis qui a couvert ce terrible accident.

Chargement de l’image

Le lieu où l'écrasement d'avion s'est produit le 29 mars 2016.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Celle qui a été la voix de Radio-Canada aux Îles pendant plus de 25 ans a dû annoncer aux citoyens de la petite localité insulaire la mort de quatre des leurs.

Chargement de l’image

La journaliste Line Danis a pris sa retraite en 2017 après 26 ans de service à Radio-Canada, aux Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Line Danis n'est pas la seule à garder des souvenirs douloureux de la journée du 29 mars 2016.

Ce n’est pas une belle histoire, ça ne nous rappelle pas de bons souvenirs, ça ne nous rappelle pas de belles choses, affirme le Madelinot Eudore Aucoin.

Sylvain Leblanc est dans le même état d’esprit : c'était quelque chose pour le monde des Îles et pour les premiers arrivants ce qui est arrivé là. Ça a été un choc, ça a été un choc pour tout le monde.

Quand les jours approchent, on a tout le temps une petite pensée pour eux autres, soutient Pascal Boudreau.

Chargement de l’image

Certains membres de la famille Lapierre morts dans l'accident d'avion ont été enterrés dans ce cimetière (archives).

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Un homme naturel et engagé

Au-delà du drame, l'héritage laissé par Jean Lapierre aux Îles-de-la-Madeleine est considérable.

Après sa mort, la Fondation Madeli-Aide pour l'éducation met sur pied le fonds commémoratif Jean-Lapierre, dans le but d'aider financièrement les jeunes Madelinots qui poursuivent leurs études à l'extérieur des Îles-de-la-Madeleine. Jean Lapierre avait lui-même été le président fondateur de cette fondation en 1997.

C'est vraiment une belle façon de garder la mémoire de quelqu'un, croit la présidente de a Fondation Madeli-Aide pour l'éducation, Line Cormier. On sait qu'il avait ça à cœur, d'encourager les jeunes à aller à l'école. Chaque année, on verse les Bourses d'excellence Jean-Lapierre. C'est une façon de se souvenir de lui et aussi de permettre à des jeunes de découvrir qui il était.

Depuis 2016, 31 étudiants madelinots ont reçu des bourses d'études à la mémoire de Jean Lapierre.

Chargement de l’image

Line Cormier est présidente de la Fondation Madeli-Aide pour l'éducation.

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Les Madelinots se remémorent la bonhomie et la générosité de Jean Lapierre, affirme la présidente de la Fondation Madeli-Aide pour l'éducation.

Jean était quelqu'un de sympathique qui a toujours gardé son naturel. C'était un peu sa marque de commerce, il aimait raconter des blagues, amener des expressions, se souvient Mme Cormier.

« Tout le monde des Îles, qui l'écoutait à la télévision, avait l'impression que c'était le même Jean qu'il rencontrait lorsqu'il passait aux Îles. »

— Une citation de  Line Cormier, présidente de la Fondation Madeli-Aide pour l'éducation

Les gens l'appelaient l'ambassadeur des Îles, c'était un porte-parole pour les Madelinots. C'était quelqu'un qui défendait et qui faisait la promotion des Îles, renchérit Line Danis.

Une bibliothèque de l'archipel madelinot ainsi qu’une route des Cantons-de-l'Est portent aujourd’hui le nom de Jean Lapierre.

Ottawa a déjà annoncé que le futur traversier neuf qui reliera les Îles-de-la-Madeleine à l'Île-du-Prince-Édouard sera aussi baptisé en son honneur.

Un documentaire consacré à Jean Lapierre sera dévoilé lundi soir pour commémorer sa mort.

Avec les informations d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !