•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nimâ Machouf souhaite de nouveau être candidate pour le NPD

L’épidémiologiste devrait représenter le parti néo-démocrate aux prochaines élections fédérales dans Laurier–Sainte-Marie, a appris Radio-Canada.

Nima Machouf parle devant au micro.

L'épidémiologiste Nimâ Machouf, épouse de l'ancien porte-parole de Québec solidaire Amir Khadir, a été candidate du NPD en 2019. Elle était arrivée deuxième, dans Laurier–Saint-Marie avec 25 % des voix, contre 42 % pour le libéral Steven Guilbeault.

Photo : Radio-Canada

Un match de revanche se dessine dans la circonscription montréalaise de Laurier–Sainte-Marie, actuellement détenue par le ministre libéral Steven Guilbeault.

Je vais être candidate du NPD (...) si le 8 avril, je gagne l’investiture du parti, lance Nimâ Machouf au bout du fil. Comme il n’y a personne d’autre qui se présente, sa nomination ne devrait être qu’une formalité.

Ce serait donc une deuxième tentative pour Nimâ Machouf, qui s’est inclinée en 2019 face à l’ancien directeur d’Équiterre. Steven Guilbeault a emporté cette élection haut-la-main, avec près de 42 % des voix, contre 25 % pour la néo-démocrate et 23 % pour le candidat du Bloc Québécois, Michel Duchesne.

Au téléphone, Nimâ Machouf reconnaît que c’est toujours difficile de déloger un ministre, mais elle estime que sa notoriété a beaucoup augmenté depuis le dernier scrutin fédéral. En tant qu’épidémiologiste, elle a été particulièrement visible dans les médias depuis un an pour expliquer et commenter les développements de la pandémie.

On est encore dans la gestion de toute cette catastrophe sanitaire, explique-t-elle. S’il y a des gens qui comprennent bien le problème et quelles mesures il faut mettre en place, on serait capables de mieux gérer toute cette catastrophe.

Nimâ Machouf espère aussi séduire les électeurs qui ont appuyé Steven Guilbeault en 2019 mais qui ont été déçus de ne pas le voir nommé à l’environnement au sein du cabinet Trudeau : Les gens pensaient qu’ils votaient pour Équiterre, carrément, lance-t-elle.

Steven Guilbeault rencontre des électeurs de la circonscription Laurier–Sainte-Marie au métro Mont-Royal.

Steven Guilbeault lors de la campagne électorale de 2019. Il a remporté la circonscription montréalaise de Laurier–Sainte-Marie devant la néo-démocrate Nimâ Machouf.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Le ministre du Patrimoine a toutefois été très impliqué dans l’élaboration du plan climatique renforcé, présenté par le gouvernement fédéral en décembre, qui prévoit l’augmentation de la taxe carbone de 30 $ à 170 $ la tonne en 2030 et 15 milliards de dollars d’investissement pour l’économie verte.

Steven Guilbeault n’a pas voulu commenter spécifiquement l’arrivée en scène de Nimâ Machouf. Il a juste indiqué, par écrit, qu’il saluait celles et ceux qui tenteront leur chance en politique et que le moment venu, il débattrait avec plaisir de (s)on bilan pour le comté et le pays.

Au Bloc Québécois, c’est l’ancienne animatrice et directrice de cabinet adjointe du chef Yves-François Blanchet, Marie-Ève-Lyne Michel, a été investie comme candidate aujourd’hui.

Elle souhaite se démarquer de ses adversaires en mettant en avant, entre autres, les positions environnementales du Bloc et la volonté de son parti de ne pas s’ingérer dans l’administration des soins de santé, un champ de compétence provinciale.

Une femme sourit à la caméra.

Marie-Ève-Lyne Michel, qui est directrice de cabinet adjointe du chef Yves-François Blanchet, sera la candidate du Bloc québécois dans cette circonscription.

Photo : Radio-Canada

L’affaire Amir Attaran

Interrogée sur les propos d’Amir Attaran, qui ont été applaudis plus tôt cette semaine par un député néo-démocrate, Nimâ Machouf affirme qu’elle se dissocie complètement de ce que le professeur à l’Université d’Ottawa a dit. Ça n’a aucun sens. C’est très malheureux de faire des généralisations comme ça.

Amir Attaran a notamment accusé le Québec d’être l’Alabama du Nord, sur son compte Twitter.

Le fait de critiquer les positions du Québec, parce que François Legault ne veut pas reconnaître le racisme systémique, je suis d’accord avec ça. Mais le reste de ces commentaires étaient tout à fait déplacés.

Une citation de :Nimâ Machouf

Quant à l’appui du député du NPD Matthew Green aux propos de M. Attaran, Nimâ Machouf est moins catégorique : Je n’ai pas parlé à M. Green. [ ... ] Je pense qu’il soutenait [Amir Attaran] sur cet aspect du racisme systémique, qui devrait être reconnu par Québec, selon elle.

La bloquiste Marie-Ève-Lyne Michel affirme que Matthew Green a placé les néo-démocrates dans une position délicate : Moi, si j’étais députée NPD, je serais vraiment très embarrassée.

Elle déplore aussi le fait que le chef Jagmeet Singh, même s’il s’est dit en désaccord avec son député, n’ait pas exigé d’excuses de sa part : Personnellement, en tant que citoyenne, je n’aime pas du tout la position qu’a prise le NPD en ne sanctionnant pas ces propos-là, ajoute Mme Michel.

Le chef du NPD Jagmeet Singh sera d’ailleurs à l'émission Tout le monde en parle ce soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !