•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le financement de certains programmes de traitement des dépendances inquiète

Le programme des 12 étapes ne fait pas l’unanimité

Une dame âgée avec des verres fumés et un t shirt noir sur lequel il est écrit en anglais: mon fils, est assise devant une affiche avec plusieurs photographies de visages.

Leslie McBain, co-fondatrice de "Moms Stop the Harm", a perdu son fils Jordan Miller d'une surdose en 2014. Elle affirme que la clé du succès dans le traitement des dépendances est d'offrir des choix.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Radio-Canada

Alors que la demande ne cesse d’augmenter pour des places dans des programmes de traitements de dépendances, des mères de toxicomanes se disent inquiètes qu’un lit sur trois nouvellement financé par la Colombie-Britannique depuis février exige une participation au programme des 12 étapes.

Le mois dernier, alors que plus de cinq personnes meurent chaque jour en Colombie-Britannique en raison de drogues de rue toxiques, le gouvernement a annoncé le financement de 100 nouvelles places dans des programmes de traitement des dépendances.

Ce financement a été accordé à 14 organisations reconnues pour leurs habiletés à offrir un traitement de qualité, avec séjour et basé sur la science, affirme un porte-parole du ministère de la Santé mentale et des Dépendances..

Mais certains militants se disent inquiets que 29 des 100 places nouvellement financées par la province soient dans des établissements qui imposent le programme des 12 étapes aux participants, dont Salvation Army Harbour Light, qui a reçu des fonds pour 15 places.

Des documents déposés sur une table avec des décorations de Noël

Les AA entament douze étapes pour sortir de l'alcoolisme.

Photo : Radio-Canada / Roxane Léouzon

Le programme des 12 étapes est utilisé par des groupes comme les Alcooliques anonymes (AA), et Narcotiques anonymes (NA) depuis 80 ans. Il est vu comme un programme efficace et reconnu dans le traitement des dépendances, mais il fait également face à des critiques grandissantes de chercheurs et de militants qui s’opposent au caractère religieux des 12 étapes.

Leslie McBain, cofondatrice du groupe Moms Stop the Harm est déçue du nombre de places liées aux 12 étapes financées par la province. Elle ajoute que plusieurs des établissements qui ont reçu du financement demandent également une abstinence totale.

Les 12 étapes ne fonctionnent pas pour tous. Je crois que c’est cruel de ne pas donner de choix aux gens.

Une citation de :Leslie McBain, cofondatrice du groupe Moms Stop the Harm

Mme McBain voudrait que la province s’assure que tous les établissements offrent des programmes de désintoxication basés sur une approche scientifique ou du moins qu’ils offrent des choix aux patients plutôt qu’une seule option de traitement.

Traitements alternatifs

Dans les dernières décennies, de nombreux traitements pharmaceutiques ont été développés pour traiter les dépendances ainsi que des alternatives laïques aux 12 étapes.

Le programme des 12 étapes apporte une camaraderie et un sentiment d’appartenance aux participants, affirme Jérôme Abraham, directeur général de la Penticton Recovery Resource Society et lui-même un participant au programme des 12 étapes après 17 ans aux prises avec des dépendances.

Des personnes discutent assises en cercle.

L'organisation AA permet à des gens ayant une dépendance à l'alcool de s'entraider lors de rencontres gratuites et régulières.

Photo : iStock / Steve Debenport

Même si le Centre de traitement Edgewood à Nanaimo offre maintenant le choix d’y participer ou non, le programme des 12 étapes continuera à jouer un rôle primordial, explique le Dr Mel Vincent, le directeur des services psychiatriques, car il offre des groupes de soutien pour les toxicomanes à l’externe, où les possibilités de rechutes sont nombreuses.

Consensus

Qu’ils soient en faveur ou non du programme des 12 étapes, tous s’entendent pour dire que beaucoup plus de financement de traitements des dépendances, toutes options confondues, est nécessaire en Colombie-Britannique ainsi qu’un plan qui inclut la réduction des méfaits, de l’aide au logement et des soins en santé mentale.

Je reçois des courriels presque tous les jours de parents qui tentent désespérément de trouver une place dans un programme de désintoxication pour leur enfant, raconte Leslie McBain.

Alors 100 lits, pour les centaines et centaines de personnes qui ont besoin de traitement en ce moment, ce n’est pas suffisant.

Une citation de :Leslie McBain, cofondatrice du groupe Moms Stop the Harm

En février seulement, 155 personnes sont mortes après avoir consommé des drogues de la rue toxiques et 165 personnes sont mortes de la même façon en janvier.

Les 12 étapes

(en gras, les références à Dieu) :

  1. Nous avons admis que nous étions impuissants devant l'alcool et que nous avions perdu la maîtrise de nos vies.
  2. Nous en sommes venus à croire qu'une puissance supérieure à nous-mêmes pouvait nous rendre la raison.
  3. Nous avons confié nos volontés et nos vies aux soins de Dieu tel que nous le concevions.
  4. Nous avons procédé à un inventaire moral minutieux de nous même.
  5. Nous avons avoué à Dieu, à nous-mêmes et à un autre être humain la nature exacte de nos torts.
  6. Nous avons consenti à ce que Dieu élimine tous nos défauts de caractère.
  7. Nous Lui avons humblement demandé de faire disparaître nos déficiences.
  8. Nous avons dressé la liste de toutes les personnes que nous avions lésées et nous avons résolu de leur faire amende honorable.
  9. Nous avons personnellement réparé nos torts envers ces personnes chaque fois que nous pouvions le faire, sans leur nuire, ou porter préjudice à d'autres.
  10. Nous avons poursuivi notre inventaire personnel et promptement admis nos torts dès que nous les avons découverts.
  11. Nous avons cherché par la prière et la méditation à améliorer notre contact conscient avec Dieu tel que nous le concevions , lui demandant seulement de nous faire connaître sa volonté et de nous donner la force de l'exécuter.
  12. Grâce à ces étapes, nous avons connu un réveil spirituel ; nous avons alors essayé de transmettre le message aux alcooliques et d'appliquer ces principes dans tous les domaines de notre vie.

Source : Les Alcooliques anonymes

D’après des informations de Bethany Lindsay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !