•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Molson Coors continue de subir les effets d'une cyberattaque

Façade d'un bâtiment sur lequel on peut lire « Molson ».

Molson Coors a déclaré que le cyberincident révélé le 11 mars avait affecté ses activités de brasserie, sa production et ses expéditions dans les trois pays.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Presse canadienne

Le brasseur Molson Coors a indiqué qu'il continue de subir des retards et des perturbations dans ses activités au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis à la suite d'une cyberattaque révélée plus tôt ce mois-ci.

L'entreprise basée à Denver et à Montréal affirme qu'elle a fait des progrès substantiels dans la restauration de ses systèmes, alors que toutes ses installations produisent et expédient des produits et sont sur le point d'atteindre des niveaux d'exploitation normaux.

Cependant, malgré l'aide d'entreprises et de conseillers en technologies de l'information, Molson Coors a déclaré que le cyberincident révélé le 11 mars avait affecté ses activités de brasserie, sa production et ses expéditions dans les trois pays.

L'événement a été précédé par une tempête hivernale sans précédent en février au Texas qui a provoqué la fermeture de sa brasserie de Fort Worth pendant 11 jours en raison des restrictions énergétiques imposées par le gouvernement de l'État.

Le brasseur a déclaré que ses résultats du premier trimestre avaient également été affectés par les confinements au Royaume-Uni en raison de la pandémie de coronavirus.

Au cours des dernières semaines, nous avons été confrontés à des obstacles importants et imprévisibles, a déclaré le PDG Gavin Hattersley.

Bien que ces obstacles auront un impact négatif sur nos livraisons et nos résultats financiers du premier trimestre, nous pensons que les fondamentaux de notre plan de revitalisation sont solides et que notre avenir reste prometteur.

Il a déclaré que l'incident de cybersécurité et les tempêtes du Texas déplaceront 1,8 à deux millions d'hectolitres de production et d'expéditions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !