•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un objectif de 600 vaccinateurs et 40 000 doses par semaine en juin dans la région

Une infirmière en train de vacciner un homme âgé.

Lorsque la campagne fonctionnera à plein régime, 600 personnes agiront comme vaccinateurs dans la région.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Selon le directeur de la campagne régionale de vaccination contre la COVID-19, Marc Thibeault, l'objectif du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean est d'administrer 40 000 doses par semaine en juin.

Pour la semaine en cours, il y a 7000 doses qui seront administrées. En avril, ce sera 40 000 pour le mois au complet.

Jusqu’ici, 28 636 personnes ont reçu une première dose au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ceci correspond à 10,32 % de la population régionale.

Environ 150 Saguenéens et Jeannois qui ont un rendez-vous prévu en mai seront joints par le CIUSSS afin de le devancer, a fait savoir Marc Thibeault.

Ça va nous permettre de ramener des rendez-vous qui étaient prévus au mois d’avril au mois de mai et de refaire la séquence au niveau des âges pour mettre les personnes plus âgées avant. Ça, c’est la première chose. En avril, on devrait avoir un peu plus de vaccins. On vaccine environ 7000 personnes par semaine et en juin, on devrait avoir 40 000 personnes (ndlr: par semaine) à vacciner. On va être vraiment à plein rendement en juin , affirme-t-il.

La direction du CIUSSS ne prévoit pas d'ouvrir d'autres centres de vaccination, outre les six existants. Les pharmacies seront mises à contribution dès le début avril. La participation d’entreprises est aussi attendue.

Lorsque la campagne de vaccination fonctionnera à plein régime, autour de 600 personnes administreront les doses reçues à la population. Ce nombre comprendra 400 personnes dans le réseau du CIUSSS et environ 200 autres dans les entreprises partenaires et les pharmacies.

Une femme de dos devant un terminal en train de s'inscrire pour la vaccination.

Le rythme de la vaccination devrait s'accroitre au cours des prochains jours, affirme la santé publique régionale.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Variants

Par ailleurs, en raison d'une nouvelle définition de l'Institut national de la santé publique (INSPQ), le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte maintenant officiellement deux cas de variants. Ces cas qui dataient de la fin du mois de janvier avaient été décelés à la suite d'un criblage. Annoncés le 1er mars, ils n'avaient jamais été confirmés par l'étape suivante plus complexe, soit le séquençage. Dorénavant, l'INSPQ estime que le criblage permet d'assurer que c'est bel et bien un variant, même si la nature exacte n'est pas précisée.

Avec les informations de Jean-François Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !