•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

24 % des Albertains se disent en difficulté financière, selon un sondage

En comparaison, la moyenne nationale du sondage s’établit à 18 %.

Un portefeuille posé sur des billets.

Près de la moitié des Albertains estiment également que leur situation financière s'est détériorée, comparativement à la même période l’an dernier.

Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Selon un récent sondage de l’Institut Angus Reid, les Albertains sont parmi les Canadiens les plus inquiets au sujet de leur situation financière. Ils sont 24 % à estimer qu'ils sont en difficulté financière.

C'est le pire taux enregistré à travers le pays, et le même qu'en Saskatchewan.

Près de la moitié des personnes interrogées dans la province considèrent également que leur situation financière s'est détériorée, comparativement à la même période l’an dernier, soit 46 %. À l'échelle nationale, la moyenne s’établit à 34 %.

Les pires effets [de la pandémie] ont été ressentis en Alberta et en Saskatchewan [...] tandis que les habitants du Québec sont les moins sujets à vivre la même situation, souligne l’organisme dans son rapport.

En Alberta, seulement 12 % des personnes sondées qualifient leur situation économique de prospère.

Seule la province de Terre-Neuve-et-Labrador possède un taux encore plus bas, avec 8 % des sondés décrivant leur situation économique comme étant prospère.

Le sondage d'Angus Reid portait sur différentes questions liées aux finances, allant du niveau d’endettement des cartes de crédit à la peur de perdre son emploi chez les répondants.

Méthodologie

Le sondage a été réalisé en ligne du 26 février au 3 mars, auprès d'un échantillon représentatif de 5004 personnes au Canada. L'Institut Angus Reid estime qu'un sondage probabiliste auprès d'un échantillon de taille comparable aurait une marge d'erreur de plus ou moins 1,4  point de pourcentage, 19 fois sur 20.

Peu de surprises

Ces résultats ne sont pas particulièrement surprenants étant donné les difficultés économiques vécues en Alberta bien avant la pandémie, estime la présidente de l’Institut Angus Reid, Shachi Kurl.

Peu de provinces ont eu le même niveau de problèmes économiques cumulatifs, de fatigue et de stress que les Albertains ont éprouvés selon le moment d'où l'on part au cours de la dernière décennie, souligne-t-elle.

Les Albertains connaissent par ailleurs la plus forte baisse de leur revenu médian après impôt ces dernières années, selon des données publiées cette semaine par Statistique Canada.

Le revenu médian après impôt a chuté de 5,4 % entre 2015 et 2019, en dollars corrigés de l’inflation, comparativement à une augmentation de 4,5 % à l'échelle nationale au cours de la même période.

Malgré cette baisse, l'Alberta avait toujours le revenu médian le plus élevé de toutes les provinces en 2019, selon Statistique Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !