•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination contre la COVID-19 en pharmacie pourra s'amorcer en avril

Une infirmière administre une dose à un homme de dos.

Environ 7000 personnes recevront leur vaccin cette semaine dans la région.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michèle Bourassa

Le directeur régional de la campagne de vaccination contre la COVID-19, Marc Thibeault, croit que les pharmaciens du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui le désirent pourront offrir des vaccins à partir du mois d'avril.

Il y a des modalités selon le choix des pharmacies, a-t-il expliqué à l’émission Place publique. Les rendez-vous peuvent se prendre directement à la pharmacie si c'est son choix, ou ça va pouvoir être centralisé aussi sur Clic Santé par la centrale de rendez-vous.

La participation des pharmaciens permettra de vacciner un plus grand nombre de personnes, au moment où la campagne massive de vaccination se mettra en branle.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a reçu les 7000 doses prévues pour poursuivre la vaccination dans la région jusqu’à dimanche. 

Les rendez-vous sont disponibles pour les personnes de 65 ans et plus. Le directeur régional de la campagne de vaccination espère être en mesure d’annoncer au cours des prochains jours que les travailleurs de la santé hors établissements pourront recevoir leur vaccin.

Peu de refus du vaccin d’AstraZeneca

La méfiance envers le vaccin d’AstraZeneca se manifeste peu au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Selon Marc Thibeault, 96 % des personnes à qui ce vaccin a été proposé au moment de leur rendez-vous l’ont accepté.

Les gens comprennent que c'est un bon vaccin, qui se compare aux autres vaccins en termes d'efficacité et qu’en termes d’effets secondaires, c’est semblable aussi , souligne-t-il.

Augmentation du rythme de vaccination prévu

Alors que la région devrait recevoir 40 000 doses de vaccins en avril, le rythme des livraisons devrait s’accélérer en mai et en juin. Le CIUSSS prévoit alors recevoir 30 000 doses par semaine.

Plus de 400 personnes ont été embauchées pour mener à bien la campagne de vaccination. Le CIUSSS planifie les horaires pour cette période qui sera achalandée et qui va correspondre également au moment des vacances.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !