•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept-Îles consulte ses citoyens pour choisir le lieu du futur hôtel de ville

L'hôtel de ville de Sept-Îles

L'hôtel de ville de Sept-Îles est devenu trop petit pour les besoins de l'administration municipale (archives).

Photo : Radio-Canada / Marika Wheeler

Radio-Canada

Les citoyens de Sept-Îles ont jusqu’au 4 avril pour faire connaître leur préférence quant au lieu où sera bâti le nouvel hôtel de ville parmi les quatre sites retenus par la Municipalité.

Deux des emplacements proposés sont situés près du centre sociorécréatif soit sur l’emplacement du terrain de tennis municipal actuel ou sur le terrain de soccer de la ville.

L’administration municipale assure toutefois que les installations sportives qui pourraient laisser place au bâtiment seraient reconstruites ailleurs.

Le troisième site proposé se situe sur le terrain du parc des Aînés, directement devant l’hôtel de ville actuel, tandis que le dernier serait sur un terrain municipal à l'intersection des rues Laure et Retty.

Pour en arriver à une telle sélection, la Ville a notamment évalué le coût d’achat du terrain, l’accessibilité au site ainsi que les impacts sociaux et environnementaux.

C’est sur le site internet de la municipalité que les citoyens pourront faire part de leurs préoccupations et choisir le lieu du futur bâtiment, dont le coût total devrait se situer entre 16 et 20 millions de dollars.

On va entendre la population. [...] Sincèrement, il y a une occasion pour la population de nous envoyer un signal et j'espère que c'est un grand nombre de personnes qui vont le faire, explique le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

La Ville de Sept-Îles n’a pas émis d’échéancier précis quant aux prochaines étapes du projet, voulant d’abord constituer un plan complet et le présenter aux citoyens une fois le lieu choisi.

Les besoins criants

La Ville de Sept-Îles estime que la nécessité d’un nouvel hôtel de ville n'est plus à prouver.

Elle fait valoir que le bâtiment actuel, une construction de 1960, ne répond plus du tout aux besoins d’espaces de la Ville.

La municipalité explique aussi que même si le bâtiment actuel était rénové à un coût estimé à environ 12 millions de dollars, il ne répondrait toujours pas à leurs exigences.

Il n’est toujours pas possible de savoir si l’hôtel de ville actuel pourra éventuellement être démoli, tel que le souhaitait la municipalité, puisqu’il fait actuellement l’objet d’une évaluation patrimoniale par le ministère de la Culture.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !