•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget du Québec : aider les jeunes à sortir de la pandémie

Des élèves masqués sont assis à distance les uns des autres.

Le budget du Québec propose des initiatives totalisant 1,5 milliard de dollars d’ici cinq ans pour le milieu de l'éducation.

Photo : iStock

La pandémie a été difficile pour les jeunes, estime le gouvernement du Québec, et c’est pourquoi le budget présenté aujourd’hui par le ministre de Finances, Eric Girard, propose des initiatives totalisant 1,5 milliard de dollars d’ici cinq ans pour le milieu de l'éducation.

Selon la présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, 65 % des nouvelles dépenses annoncées dans ce budget touchent l'éducation et la santé. Les dépenses en éducation augmentent de près de 5 % avec ce budget. 

Le monde de l’éducation a été durement ébranlé par la crise, dit le ministre des Finances [...] Les changements qui accompagnent le retour en classe ont exacerbé les difficultés de certains élèves, tant sur le plan scolaire que sur le plan socioaffectif. Dans ces circonstances, c’est la réussite éducative et la persévérance scolaire de beaucoup d’élèves qui sont en jeu.

Parmi les investissements prévus pour aider le milieu de l’éducation à sortir de la pandémie : 170 millions de dollars sur deux ans pour appuyer les élèves et le personnel scolaire en misant sur des mesures d’encadrement pédagogique spécialisées, comme le tutorat, l’aide aux devoirs et le soutien psychosocial.

On prévoit également 70 millions $ pour valoriser, attirer et mobiliser le personnel du réseau scolaire; 93 millions $ pour ajouter des classes spécialisées destinées aux élèves ayant des besoins particuliers; 80 millions $ pour améliorer l’état des établissements scolaires; et 37 millions $ pour favoriser la réussite scolaire des élèves autochtones. 

Afin de promouvoir la pratique du sport et du loisir, particulièrement chez les jeunes, le gouvernement investira 113,3 millions $ d’ici cinq ans, dont :

  • 40,8 millions $ pour encourager la pratique d’activités physiques et récréatives;
  • 72,5 millions $ pour développer des infrastructures sportives et récréatives.

Le ministre a par ailleurs annoncé hier la création d'un nouveau fonds doté d'un budget de 125 millions $ pour améliorer le réseau des infrastructures sportives scolaires.

Cette année, le budget total du gouvernement du Québec atteint 121,9 milliards de dollars, dont 18,3 milliards de dollars pour le milieu de l’éducation.

Des mesures pour les étudiants du post-secondaire

Sachant que la pandémie a également été difficile à vivre pour les jeunes cégépiens et universitaires, le gouvernement offrira un montant forfaitaire de 100 $ à chaque étudiant pour chacune des sessions d’automne 2020 et d’hiver 2021.

De plus, les intérêts sur les prêts étudiants seront éliminés du 1er avril 2021 au 31 mars 2022. Ces deux mesures représentent un investissement de 237,2 millions $.

Par ailleurs, le gouvernement budgète 85 millions $ afin de déployer davantage de solutions numériques pour les étudiants et 60 millions $ afin de mieux répondre aux besoins des étudiants en matière de santé mentale.

Le gouvernement souhaite augmenter le nombre de diplômés aux études supérieures. Pour y arriver, il octroie 150 millions $ à la mise en œuvre d’un plan d’action pour la réussite en enseignement supérieur, qui sera présenté plus tard ce printemps.

Par ailleurs, Québec verse un montant de 369 millions $, dont 23 millions sont prévus pour former davantage d’infirmiers et 41 millions pour renforcer la présence d’établissements d’enseignement supérieur en région.

Le gouvernement offrira des bourses de soutien à la persévérance aux étudiants collégiaux en technologies de l’information, qui pourraient atteindre 2850 $. Il s'agit d'un investissement de 20 millions $.

Le gouvernement veut également aider les jeunes à mieux intégrer le marché de l’emploi et promet des investissements de 107 millions $ sur cinq ans, notamment pour bonifier le crédit d’impôt pour stage en milieu de travail (14,1 millions $). Il compte en outre assurer un financement stable des carrefours jeunesse-emploi (50,9 millions $). 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !