•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ghislain Harvey songe à se lancer en politique municipale

Ghislain Harvey en entrevue.

Ghislain Harvey voudrait faire un retour à l'hôtel de ville de Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Radio-Canada

L'ex-président-directeur général de Promotion Saguenay, Ghislain Harvey, envisage sérieusement d’être candidat à un poste de conseiller en vue de l’élection municipale de novembre.

Il se présenterait dans un district de l’arrondissement de La Baie, où il habite, ou de l’arrondissement de Chicoutimi.

L’ancien bras droit de Jean Tremblay critique le manque de leadership de la mairesse Josée Néron, notamment dans le projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel de GNL Québec. Il affirme que peu de projets se sont réalisés à Saguenay au cours des quatre dernières années.

Il croit également qu’il manque d’opposition et de débats à la table du conseil de Saguenay.

Je veux amener de la sagesse, a-t-il confié. Je suis un insoumis, je suis un gars qui se bat, un bagarreur qui veut aller chercher de l'argent à Québec, des subventions à Québec et à Ottawa. On est sur le neutre!  

Je ne veux pas que les gens oublient l’administration Jean Tremblay. Je ne veux pas que les gens oublient les bienfaits qu’on a apportés.

Une citation de :Ghislain Harvey

Ghislain Harvey dit préparer, depuis un peu plus d’un an, un traité de politique municipale avec l’ancien éditorialiste du Quotidien, Carol Néron. Je me remémore toutes les actions et les constructions qu'on a faites dans cette ville-là. Le travail d'équipe avec l'ancien conseil, l'exécutif, évidemment guidé par Jean Tremblay. Le goût de la politique reprend tranquillement, reconnaît-il. On dirait que ça ne sort pas de la personne, cette idée-là. Je me dis que j'aurais certainement mon utilité à la table du conseil. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !