•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kyle Lowry reste avec les Raptors, Norman Powell échangé aux Trail Blazers

Le meneur des Raptors regarde ses coéquipiers, l'air dépité, les mains sur la tête.

Kyle Lowry n'a pas été échangé, mais il deviendra joueur autonome à la fin de la présente saison.

Photo : Reuters / Raj Mehta

Les Raptors de Toronto ont été actifs à l'occasion de la date limite des transactions dans la NBA, jeudi. Norman Powell a notamment été envoyé aux Trail Blazers de Portland, mais Kyle Lowry, lui, n'a finalement pas été échangé.

Lowry, qui célébrait ses 35 ans jeudi, pourra donc terminer sa neuvième saison avec les Raptors. Ce dernier faisait l'objet de rumeurs puisqu'il deviendra joueur autonome à la fin de la présente campagne et sera libre de choisir sa prochaine équipe.

Le président des Raptors, Masai Ujiri, a confirmé qu'il a tenu des pourparlers avec plusieurs équipes concernant son meneur de jeu, mais l'offre n'était tout simplement pas au rendez-vous.

Pour être honnête, je le voyais comme quelqu'un capable de mettre son empreinte sur ce que [ces équipes] veulent accomplir cette année. S'il avait été [avec ces équipes], je sais ce qu'il aurait pu faire. Je l'ai vu, je l'ai vécu, a-t-il indiqué en point de presse.

Ujiri concède toutefois que l'organisation avait d'abord l'intérêt de Lowry en tête, ce qui a limité le nombre d'équipes intéressées. Si nous avions fait quelque chose, nous l'aurions fait pour lui. Je pense qu'on lui doit cette marque de respect en tant que joueur et en tant que personne.

« Je sais que vous [les journalistes) vouliez écrire de belles histoires d'adieux. Désolé, vous allez devoir remettre ça! »

— Une citation de  Masai Ujiri

Norman Powell dans l'Ouest

Norman Powell a ses deux mains sur la tête après un arrêt de jeu.

Norman Powell a disputé chacune de ses six premières saisons dans la NBA avec les Raptors de Toronto.

Photo : Associated Press / Carlos Osorio

Les Raptors n'ont pas échangé Kyle Lowry, mais ils se sont tout de même départis d'un autre élément important de l'édition 2019 de l'équipe torontoise qui a remporté le championnat de la NBA. Norman Powell, qui faisait partie intégrante des Raptors depuis la saison 2015-2016, a été échangé aux Trail Blazers de Portland.

Avec ses 349 matchs dans l'uniforme des Raptors, Norman Powell était deuxième parmi les joueurs les plus expérimentés de la formation actuelle de l'équipe torontoise, après Kyle Lowry.

Powell avoisinait 19,6 points par match cette saison, la meilleure production de sa carrière. Il a même établi un sommet personnel le 17 mars dernier avec 43 points contre les Pistons de Détroit.

Il a grandi dans notre organisation. Nous l'avons choisi au repêchage. (Son départ) nous touche. (Cet échange) n'a pas été facile à faire. Autant nous essayons de développer des joueurs et les rendre meilleurs, autant Norm a aussi travaillé pour devenir meilleur. On voit le niveau qu'il a atteint, a dit Masai Ujiri.

« Norman nous a livré de grandes performances dont il faudra se souvenir. Il est un champion de la NBA, et il mérite sa place parmi les plus grandes histoires de succès de l'histoire de cette concession. »

— Une citation de  Masai Ujiri

En retour du Californien de 27 ans, Toronto a mis la main sur deux joueurs, soit Gary Trent fils et Rodney Hood.

Trent, qui n'a que 22 ans, est décrit comme un jeune joueur prometteur avec beaucoup, beaucoup de potentiel par Ujiri. Il sera joueur autonome avec compensation à la fin de la saison (contrairement à Norman Powell qui deviendra joueur autonome sans compensation), ce qui aidera l'équipe à retenir ses services.

Par ailleurs, le père de Gary Trent fils a déjà joué pour les Raptors. Il avait pris part à 13 matchs avec l'équipe torontoise en 1998. Il s'était amené à Toronto dans une transaction qui avait envoyé le joueur vedette Damon Stoudamire… aux Trail Blazers.

Les Raptors ont aussi échangé les arrières Matt Thomas et Terence Davis, au Jazz de l'Utah et aux Kings de Sacramento respectivement, en retour de choix de deuxième tour.

Masai Ujiri laisse planer le doute sur son avenir

Masai Ujiri marche en direction d'un avion. Il fait rouler une valise au sol.

Le président des Raptors, Masai Ujiri, écoule la dernière année de son contrat.

Photo : Capture d'écran : Twitter/Raptors

La date limite des transactions maintenant chose du passé, les projecteurs se sont à nouveau tournés vers le président des Raptors, Masai Ujiri, jeudi, puisque le contrat du Nigérian vient à terme à la fin de la présente saison.

Questionné à cet effet en point de presse, le principal intéressé n'a pas voulu donner d'indices à savoir s'il sera de retour ou non la saison prochaine.

Nous reviendrons là-dessus à un certain point après la saison, s'est-il d'abord contenté de répondre.

Ujiri a ensuite réfuté la possibilité que l'incertitude entourant son retour avec l'équipe ait pu influencer sa prise de décision lors de la dernière journée pour conclure des transactions dans la NBA.

J'aime cette équipe. J'aime tout de cette organisation. Nous discuterons (de mon contrat) cet été et je pense que c'est juste pour tout le monde. Ce n'est pas important ce qui se suivra, les Raptors sont ici (dans mon cœur). C'est dans mon sang […] J'aime ce que je fais. J'aime ce que je fais à mourir, a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !