•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mâchoire humaine découverte aux Îles-de-la-Madeleine

Une mâchoire humaine.

Cette mâchoire humaine a été pêchée mercredi matin près des Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada/Courtoisie

Sophie Martin

Des pêcheurs des Îles-de-la-Madeleine ont fait la découverte surprenante d'une mâchoire humaine mercredi matin dans le golfe du Saint-Laurent.

Vers 4 h mercredi matin, l’équipage du High Expectation était en mer pour pêcher la palourde, à environ 1 km de Grosse-Île.

C'est à cet endroit que l'équipage a trouvé dans sa cueillette ce qui semble être la partie inférieure d’une mâchoire humaine.

Une mâchoire humaine où il ne reste que quatre dents.

La mâchoire humaine pêchée par l'équipage du High Expectation.

Photo : Radio-Canada/Courtoisie

Le porte-parole de la Sûreté du Québec Claude Doiron indique que des photos ont été envoyées à un pathologiste judiciaire qui a confirmé qu’il s’agit bel et bien d’une mâchoire humaine.

L’os sera envoyé au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale, à Montréal, pour analyse et pour tenter de voir de qui il pourrait s’agir, si c’est possible.

Une citation de :Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec

Il faudra toutefois attendre plusieurs semaines avant d’avoir les résultats des expertises.

Un bateau de pêche sur l'eau.

Le bateau High Expectation, qui a recueilli la mâchoire humaine.

Photo : Radio-Canada/Courtoisie

Par ailleurs, l’eau salée du golfe du Saint-Laurent pourrait compliquer la cueillette d’ADN sur le morceau d’os, selon M. Doiron.

Joint au téléphone, le pêcheur madelinot qui a fait la découverte n’a pas voulu être identifié. Il confirme cependant que les autres membres de l'équipage et lui étaient bien excités de faire cette découverte à la fin de leur journée de travail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !