•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pluie abondante et vents forts : des rivières sous surveillance et des dégâts matériels

La rivière Lorette est sortie de son lit.

La route Jean-Gauvin, à l'intersection de l'avenue Notre-Dame, est totalement fermée en raison d'une forte accumulation d'eau.

Photo : Radio-Canada / Dominic Martel

Avec la pluie, le ministère de la Sécurité civile est en mode surveillance des rivières avec les municipalités en fin de semaine.

La rivière Montmorency est celle à laquelle on porte le plus attention, précise Éric Drolet, directeur régional pour la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches au ministère de la Sécurité publique.

Cet hiver, on a eu un redoux dans le temps des Fêtes, il y a des glaces qui se sont accumulées [...] il en reste encore, [la glace] est friable, elle commence à se défaire, note M. Drolet.

Le ministère surveille aussi la rivière Jaune qui déborde parfois dans la ville de Québec et la rivière Sainte-Anne à Saint-Raymond. La pelle-araignée a commencé la semaine dernière à briser le couvert de glace.

Avec les pluies qu'on annonce, on pourrait avoir des répercussions [...] jusqu'à lundi donc on est en mode surveillance au moins jusqu'à lundi.

Une citation de :Éric Drolet, directeur régional pour la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches au ministère de la Sécurité publique

M. Drolet croit que les résidents de ces secteurs ne sont jamais l'abri d'une possible évacuation. Il croit toutefois que le peu de neige reçu cet hiver pourrait limiter les risques d'inondations.

Briser le couvert de glace

En Chaudière-Appalaches, bien que la rivière Chaudière soit dégagée de ses glaces, les niveaux restent élevés.

Par ailleurs, la Ville de Lévis a fait appel à la pelle amphibie pour briser le couvert de glace sur la rivière Beaurivage, dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon. Elle est déployée depuis 10 h 30 vendredi et le sera 24 heures sur 24 toute la fin de semaine. L'objectif est de réduire le risque d'inondation par embâcle. La pelle est utilisée sur une distance de 6 à 10 kilomètres.

Dégâts matériels

Vendredi, la pluie abondante ajoutée aux forts vents a d'ores et déjà provoqué quelques dégâts matériels dans la région. La route Jean-Gauvin, à l'intersection de l'avenue Notre-Dame, est totalement fermée en raison d'une forte accumulation d'eau.

Une maison inondée.

La rivière Lorette à Québec est sortie de son lit.

Photo : Radio-Canada / Dominic Martel

Un gros arbre est tombé, balayé par les vents, dans la rue Marie-Rollet. Des abris Tempo se sont envolés.

Des fils électriques se touchent provoquant une décharge.

Les forts vents ont fait se toucher des fils électriques dans le quartier St-Sauveur.

Photo : Radio-Canada / Erik Chouinard

La Sûreté du Québec a dénombré plusieurs sorties de route, tandis que le Service de police de la Ville de Lévis a été contacté pour des arbres arrachés.

Pannes d'électricité

Des milliers de clients ont été privés d'électricité vendredi après-midi dans la région de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches.

Vers 21 h, on compte désormais des centaines de pannes.

Environnement Canada avait diffusé jeudi un avertissement de forts vents et de pluie pour la journée de vendredi.

Les vents du nord-est souffleront jusqu'à 90 kilomètres à l'heure ce soir. Les vents violents pourraient emporter les objets non fixés à une surface et briser des branches d'arbres, prévient le site Internet du ministère.

Avec les informations de Marie Maude Pontbriand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !