•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

40 000 doses de vaccins contre la COVID-19 attendues dans la région en avril

Une seringue est utilisée pour administrer le vaccin.

Une personne se fait injecter une dose de vaccin contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean prévoit recevoir 40 000 doses de vaccins contre la COVID-19 en avril.

C’est ce qu’a confirmé la présidente-directrice générale du CIUSSS, Julie Labbé, lors de l’assemblée mensuelle du conseil d’administration, tenue mercredi par vidéoconférence.

Ces 40 000 doses s’ajouteront aux 7000 qui seront administrées à partir de jeudi dans les 6 centres de vaccination des réseaux locaux de services (RLS) de la région.

La PDG du CIUSSS a rappelé que depuis le début de la campagne de vaccination, 27 266 personnes ont reçu une première dose de vaccin au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ceci équivaut à 10 % de la population régionale. Le nombre inclut 10 000 employés du CIUSSS ainsi que tous les résidents qui le désiraient dans les CHSLD, ressources intermédiaires (RI) et résidences privées pour aînés (RPA).

Depuis le début de la vaccination pour la population générale, le 13 mars, ce sont environ 12 500 Saguenéens et Jeannois qui se sont ajoutés au bilan. Soixante-dix mille personnes ont été invitées à prendre leur rendez-vous. On parle ici des personnes âgées de 65 ans et plus, ce qui équivaut à 25 % de la population, a ajouté Julie Labbé.

En entrevue un peu plus tôt mercredi, le directeur de la santé publique régionale, le Dr Donald Aubin, avait cependant averti la population que, pour l'instant, la solution pour faire baisser à court terme le nombre de cas demeure le respect des mesures sanitaires de base. Pour réussir à diminuer la propagation, avec le vaccin il faut avoir un haut taux de vaccination, très, très haut, de 70 % et plus. On est loin de ça, très, très loin de ça. En plus, il faut être vacciné depuis un certain temps. Donc, on n'est même pas dans des niveaux atteignables pour le moment. Donc, pour le moment, et c'est partout au Québec, le vaccin n'est pas la solution, a-t-il énoncé.

De l'ensemble des vaccins administrés jusqu’ici, 72 % ont été fournis par la compagnie Pfizer, 20 % provenaient de Moderna et 8 % de Covishield, qui est la version d'AstraZeneca produite par l'entreprise Verity Pharmaceuticals et le Serum Institute of India.

La région enregistre 25 cas de coronavirus de plus mercredi, ainsi que 266 cas actifs. L'Hôpital de Chicoutimi compte quatre hospitalisations, dont deux aux soins intensifs. C'est un total de trois personnes hospitalisées en lien avec la COVID-19 de plus que la veille.

Avec Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !